Projet Nourished : alternative « réalité virtuelle » à une alimentation déséquilibrée

By Samsung Belgique 17.12.2015

dscVR Réalité Virtuelle

Projet Nourished alternative realite virtuelle a une alimentation desequilibree, project nourished, samsung, gear vr, samsung gear vr, discover, virtual reality

Les progrès de la réalité virtuelle (RV) sont fulgurants. La RV nous aide même à manger autrement. Une expérience culinaire inédite. Quel en est le principe ?

La réalité virtuelle gagne du terrain
Visual1

Actuellement, la réalité virtuelle est accessible à tous, pourvu que l'on chausse des lunettes spéciales peu coûteuses, comme les nouvelles Gear VR de Samsung . Le joueur a l'impression d'être immergé dans le scénario : où qu'il tourne le regard, l'environnement le suit. Mais la RV ouvre la voie à bien d'autres applications. Une toute nouvelle manière de manger par exemple, grâce à laquelle les allergies et autres restrictions alimentaires ne posent plus de problèmes. Cette technique mise au point par Kokiri Lab (Los Angeles) ne vise pas à remplacer l'alimentation normale, mais se veut une alternative et un outil pour gérer les contre-indications alimentaires.


Une nouvelle manière de manger
Visual2

Avec un casque RV sur la tête et des couverts équipés de capteurs, vous mangez un aliment pauvre en calories (par exemple un hydrocolloïde, une sorte de gel ferme) qui présente la même forme et la même consistance qu'un steak ou qu'un gâteau. Le son, les diffuseurs d'arômes et l'image virtuelle donnent l'illusion de déguster le produit authentique. L'homme à l'origine du projet, Jinsoo An, s'est inspiré d'une scène du film Hook : Peter Pan y utilise son imagination pour créer une table couverte de délices. Son beau-père souffrant de diabète, An s'est demandé si l'imagination pouvait servir d'alternative à l'absorption effective de sucreries.


Alternative à une alimentation déséquilibrée
Visual3

Le projet , explique An, doit offrir une alternative à une alimentation déséquilibrée où gâteaux, friandises, pâtisseries et autres produits très caloriques occupent une place prépondérante. L'initiative aidera aussi les personnes sujettes aux allergies alimentaires, aux maladies cardio-vasculaires ou à l'obésité. La technique pourrait être exploitée pour soigner des patients présentant des troubles de la nutrition et faciliter le retour à une alimentation saine. Il est très probable que la réalité virtuelle nous permette un jour de vivre l'expérience d'un dîner complet.

Les premiers mets de la carte virtuelle sont le sushi, le steak et la tarte aux pommes. Une lasagne et un beignet plus vrai que nature suivront prochainement. Bien que le projet n'en soit qu'à ses débuts, les premiers tests sont prometteurs.