Faites connaissance avec Erwan Bouroullec, designer de meubles de renommée mondiale

By Samsung Belgique 03.06.2016

Maison TV Design Intérieur

erwan bouroullec, design, interieur, tv

Nous avons récemment lancé la Serif TV. Un téléviseur pas comme les autres, dessiné par les frères Bouroullec. Le meuble design « slash » TV a emporté le trophée Wallpaper. Discover a rencontré Erwan, un des frères Bouroullec, qui nous parle de philosophie du design, d'innovation et de culture.

« Pouvez-vous supprimer ce fond, s'il vous plaît ? »

Telle fut la première remarque d'Erwan à son arrivée sur le lieu de l'interview. Un décor dont la mise en place avait demandé une heure de travail méticuleux. La demande était totalement inattendue. C'était pourtant un bel arrière-plan. Mais justement... La philosophie du design de Bouroullec est différente.

Erwan Bouroullec : « Désolé pour la peine. Mais je préfère la simplicité. Un bel arrière-plan haut en couleurs n'a pas sa place dans ma philosophie du design. Restons-en au fond blanc. »

erwan bouroullec
Samsung Serif TV. La TV qui ne ressemble pas à une TV.

La Samsung Serif TV est un téléviseur qui s'adapte naturellement à chaque environnement. Son nom vient de « serif » , en français « empattement » , le petit trait subtil qui orne certaines polices typographiques. L'appareil incarne une volonté de Samsung Electronics : créer un téléviseur à l'opposé des hardware designs grands et minces, capable de cohabiter dans l'harmonie avec des modes de vie différents.

Erwan Bouroullec : « Mon frère et moi, nous connaissons bien tous les aspects de l'aménagement intérieur. Je crois que Samsung cherchait justement des créateurs plus intéressés par l'habitat que par la technologie. Ce que Samsung attendait de nous, c'était une proposition de synergie entre la télévision et la maison, une idée pour réconcilier la télévision et l'aménagement du logement. »

Serif tv bedroom
La rencontre avec Samsung : les designers parlent aux designers

Il y a trois ans environ, des représentants de Samsung ont rendu visite au studio de design des frères Bouroullec, en France. Erwan Bouroullec ne se souvient pas d'une rencontre entre des artistes et les collaborateurs de la grande entreprise qu'est Samsung Electronics. C'était plutôt un entretien entre concepteurs. Un entretien prometteur, même s'il a fallu un an avant que les frères Bouroullec décident d'accepter un projet. Ils doutaient encore :

Erwan Bouroullec : « Nous avons d'abord discuté entre nous d'une éventuelle collaboration, car notre atelier est relativement petit comparé à la taille de Samsung. Et nous n'avions pas l'intention de nous agrandir. Si notre autonomie n'est pas garantie, nous ne pouvons pas nous lancer dans un projet en toute sérénité. Samsung a respecté notre vision, et nous nous sommes mis au travail. »

S'ils ont été approchés par Samsung, explique Erwan Bouroullec, c'est sans doute parce que la marque voulait un téléviseur capable de se fondre facilement dans l'aménagement de la maison. Les frères ont envisagé plusieurs formules. Dès que l'écran de Samsung est arrivé, ils ont essayé de produire un cadre dans différentes matières : plastique, bois, plâtre... C'est ainsi que l'écran a gagné en volume.

Collaborer pour innover

Les frères Bouroullec sont connus pour des collaborations fructueuses. Ils ont travaillé avec des marques de niveau mondial comme Issey Miyake, Vitra, Artek, mais aussi Alessi et Cappellini, qui ont repéré les frères dès 1997. Comment nos deux créateurs peuvent-ils rester fidèles à leur propre philosophie tout en exploitant l'intérêt de la collaboration ?

Erwan Bouroullec : « Je crois qu'il y a une chose très importante à retenir dans le processus de création d'un objet ou d'un produit : vous créez pour le monde, pour les gens. Vous créez seulement pour l'utilisateur. Mais avec un grand constructeur comme Samsung, vous en savez parfois trop sur les paramètres de l'entreprise, ce qui risque de vous faire oublier les paramètres du monde. »

Erwan Bouroullec
Art et universalité

Une collaboration, souligne Bouroullec, apporte toujours du nouveau. Bien qu'ils travaillent avec des acteurs qui ont leurs exigences et leur vision propre, les designers ne perdent jamais de vue l'utilisateur final. Les frères Bouroullec disent avoir trouvé un équilibre entre les impératifs de l'industrie et les attentes de l'utilisateur, deux aspects en principe inconciliables :

Erwan Bouroullec : « Le fait de collaborer avec une grande entreprise comme Samsung nous aide aussi à adapter nos créations à l'universalité et à la commercialisation. Sans renoncer, naturellement, à notre mission de 'gardiens de l'art et de l'artisanat'. »

La Serif TV déroge-t-elle aux tendances actuelles ?

La Samsung SERIF TV, insiste notre interlocuteur, n'est pas une télévision orientée technologie mais une télévision orientée mobilier. Avec précaution, nous lui demandons si la Serif TV déroge aux tendances actuelles.

Erwan Bouroullec : « Il est vrai que la Serif TV ne s'inscrit pas directement dans la tendance. Mais depuis qu'elle existe, elle suscite un vif intérêt. Samsung a fait d'énormes progrès ces 15 dernières années. La marque a réalisé une étonnante amélioration de la qualité des écrans, qui sont devenus beaucoup plus légers, plus grands et plus lumineux. C'est une évolution impressionnante. »

Serif TV
Faculté d'adaptation

Pour Erwan Bouroullec, la Serif TV possède un atout majeur : elle sait s'adapter et se fondre avec les autres meubles de la maison. Je lui montre la photo d'une télévision dans une maison coréenne, vers les années 1970 / 1980. Cette antiquité illustre l'ensemble harmonieux que l'appareil peut former avec le reste du mobilier.

Erwan Bouroullec : « Oui, j'ai vu cette photo. Ne pensez-vous pas que la télévision SERIF y aurait aussi sa place ? Le téléviseur s'accorde très bien avec les meubles qui l'entourent. C'est à nous de décider si nous voulons voir dans la technologie un 'monument' ou un 'partenaire'. Personnellement, je préfère la deuxième option. J'aime voir un objet se fondre dans l'environnement plutôt qu'attirer toute l'attention. Ces portes d'armoire remplissent la même fonction que le Curtain Mode de la Serif. »

Dans mon expérience, le design donne sa forme extérieure à la culture

Revenons sur la notion d'harmonie, Erwan Bouroullec explique qu'il a toujours son stylo sous la main. Nous devons jeter un regard affûté sur notre environnement, dit-il, pour être plus conscients du monde où nous vivons. Pour Bouroullec, le design donne sa forme à la culture. La recherche de l'harmonie avec l'environnement résume la philosophie à laquelle les frères Bouroullec tiennent tant

Erwan Bouroullec : « Je ne suis pas vraiment inspiré. C'est autre chose. Je me mets simplement à travailler. Je commence à construire ; je me représente des objets. Je regarde les détails de l'intérieur. Je pense à l'aspect humain. C'est cela que je recherche. Je tente d'approcher l'objet de l'intérieur vers l'extérieur. D'écouter son histoire. Comme s'il existait déjà et que je n'avais plus qu'à le dévoiler. »

Un bon design offre des solutions

Original, Erwan Bouroullec sait rester humble. Il recherche la simplicité, mais refuse de négliger l'harmonie avec l'environnement. Dans cette société moderne complexe, où chacun veut être le meilleur, les créations des frères Bouroullec nous le rappellent : il n'est pas interdit d'être content et de se sentir bien.

Ces deux designers ont du cœur. Ils tiennent compte de leur environnement tout en assumant leurs responsabilités et leurs obligations de créateur. C'est avec impatience que nous attendons leur prochain projet.

Serif TV duck

Source : Media Samsung