SelfieCity : le selfie, un phénomène sociologique

By Samsung Belgique 10.05.2016

Mode de vie Photographie Smartphone

Selfie Selfiecity

Tenez-vous prêt à dégainer votre perche selfie, car le phénomène du selfie n'est pas près de disparaître. Une équipe de chercheurs indépendants attachés à diverses universités américaines a même développé toute une théorie à ce sujet. Ils sont en train de rassembler leurs observations sur la plateforme SelfieCity.

Selfie dans l'Oxford Dictionary

Le selfie serait-il une sous-catégorie de l'autoportrait photographique ? La question peut paraître déplacée, mais ce n'est pas une plaisanterie. Le premier « selfie » a été pris en 1839 par un certain Robert Cornelius. Aujourd'hui, on peut se demander quelle part de la population mondiale ne fait pas de selfies et quelle part a incorporé le selfie dans ses habitudes quotidiennes. Le selfie est en effet devenu un phénomène socialement acceptable.

5 métropoles, 5 types de selfies

SelfieCity

SelfieCity est une expérience sociologique née du selfie. Les chercheurs voulaient savoir s'il y avait aussi des différences culturelles dans la manière de réaliser un selfie. Pour étudier la question, ils ont sélectionné cinq métropoles : Bangkok, Berlin, Moscou, New York et São Paulo. Ils ont eu recours à des méthodes d'analyse théoriques, artistiques et quantitatives. La partie SelfieExploratory permet d'analyser soi-même des selfies à partir d'une base de données de 3 840 selfies et de les filtrer en fonction de la démographie, de l'âge, du genre, de la pose, du port de lunettes, de la position des yeux et de la bouche, ou encore de l'humeur.

Que nous apprend le selfie ?

selfie filles

L'étude révèle des conclusions tantôt surprenantes, tantôt moins surprenantes. L'âge moyen auquel on fait le plus de selfies est de 23,7 ans. Dans chaque ville des conclusions tantôt surprenantes, tantôt moins surprenantes. L'âge moyen auquel on fait le plus de selfies est de 23,7 ans. Dans chaque ville (Moscou en tête), ce sont les femmes qui prennent le plus de selfies, mais les hommes qui ont passé la quarantaine semblent les rattraper. À Saõ Paulo, la majorité des femmes prend des poses extrêmes (en particulier l'inclinaison de la tête à 16,9 degrés), et c'est à Bangkok que les gens sourient le plus sur les selfies.

En 2015, une édition spéciale adaptée du projet a également été présentée à Londres dans le cadre de l'exposition Big Bang Data à la Somerset House. Londres peut, de ce fait, être considérée comme la sixième ville du projet. Les Anglais sont plus nombreux à porter des lunettes et ont l'air moins joyeux que les autres populations étudiées.

L'étude confirme-t-elle les stéréotypes culturels ? Elle est sans doute encore trop limitée pour cela, mais une chose est sûre : elle offre une vision scientifique inédite du phénomène des selfies.

Nous ne faisons pas tellement de selfies

Bonne nouvelle pour les opposants au selfie : parmi toutes les photos partagées en ligne, il y a finalement assez peu de selfies. La part des selfies n'est que de 3 à 5 % (en fonction de l'endroit). Les photos de chats restent de loin les plus populaires sur les réseaux sociaux.

Envie de plus d'inspiration mode de vie?

Discover vous offre toute l'actualité technologique sur les tendances dans le mode de vie et dans l'univers de la mode. Consultez par exemple notre série Designers on tech , où nous interrogeons de jeunes créateurs de mode sur leur relation avec la technologie, découvrez comment la styliste Danie Bles accessoirise la Gear S2 , comment Chanel transporte ses clients dans son univers avec des applications mobiles, ou encore quelles sont les nouveautés technologiques vues aux Fashion Weeks de New York et Londres .