Plus d'autonomie, plus de mémoire, plus de films – Les disques à circuit intégré (SSD)

Oct 07, 2011

Un scénario trop bien connu : les premiers pas de bébé, la cérémonie de remise du diplôme d'un adolescent ou la première danse de jeunes mariés. Vous sortez le caméscope, cadrez, puis appuyez sur «enregistrement» – mais quand l'enregistrement commence enfin, la scène s'est achevée depuis longtemps. Ou la batterie est vide. Ou la carte mémoire est pleine. Il y a toujours une bonne raison. Mais tout espoir n'est pas perdu.

Des caméscopes toujours prêts à tourner

Les caméscopes SSD sont plus rapides, plus fins et plus autonomes. Appuyez sur «enregistement» sur un caméscope SSD et il commence à tourner en moins d'une seconde. Le design compact et tout-en-un du SSD lui permet d'utiliser 1/8ème de l'énergie requise par un disque dur, et il est bien plus solide. Non seulement vous en tirez davantage d'autonomie, mais vous disposez d'un caméscope résistant aux chocs, aux coups et même aux chutes.

Le SSD en quelques mots

SSD est un acronyme pour «Solid State Drive» (disque à circuit intégré), mais surtout c'est ce que Samsung utilise pour faire en sorte que ses caméscopes ne ratent jamais une prise. A la différence des disques durs traditionnels, qui enregistrent les images et les sons sous forme magnétique en utilisant un système volumineux de pièces en mouvement, le SSD consolide cette fonction au sein d'un seul composant – pas de pièces mobiles – qui capture les données sous forme électronique. Ils sont sept fois plus petits et douze fois plus légers que les disques durs traditionnels.

Meilleur que le disque dur

Avec quatre fois plus de capacité qu'un disque dur à lire (en boucle), écrire et effacer, le SSD est conçu pour durer plus de cent ans. Et comme certains modèles disposent jusqu'à 64 Go de mémoire flash, il offre suffisamment de capacité pour capturez tous les moments que vous désirez préserver. En bref, le SSD est l'une des meilleures technologies actuellement disponibles.