expand nav
«Fantasy Basel – l’Olympe des geeks »

«Fantasy Basel –
l’Olympe des geeks »

Par Manuel,  10.05.2016.


Ma journée parmi les Orques et les super-héros – témoignage.

Honnêtement, les jeux comme Dungeons & Dragons ne m'ont jamais intéressé. Les débats autour de la question de savoir qui de Hulk ou Thor gagnerait s'ils se battaient en duel ne m'ont jamais fasciné. Cependant, les toutes premières personnes que je vois costumées devant la foire de Bâle éveillent le geek qui sommeille en moi. A peine entré dans le hall, un flot d'impressions déferle sur moi. Je flâne, ici et là, attiré par les costumes colorés et plein d'imagination, les figurines d'action riches en détails et les écrans colorés lumineux. Ma conclusion sera brève: Fantasy Basel, tu as réussi. Tu as éveillé l'enfant qui sommeillait en moi.

L'offre proposée au plus grand festival Fantasy de l'espace germanophone parle d'elle-même. Plus de 200 exposants étaient présents pour le weekend-end de l'Ascension et des dizaines de milliers de fans se sont rendus en pèlerinage dans la ville rhénane afin de vivre en immersion dans ce monde fantastique trois jours durant.


img-01

Entre les Sturmtruppen et Dr. Jones

Après m'être remis de mes premières émotions, je pousse l'exploration un peu plus loin à travers les vastes étages. Les nombreux cosplayers qui revêtent les mêmes costumes que leurs personnages de film ou de jeu préférés attirent tous les regards. Lorsque je me retrouve brusquement devant un chasseur Tie de Star Wars, je me range sagement dans la file pour prendre une photo à côté de l'engin volant futuriste. Quelques mètres plus loin, je sors de l'espace pour me retrouver au cœur de tombes poussiéreuses et de ruines hantées. C'est ici que se trouvent l'artefact et les trésors des films Indiana Jones. Le Dr. Jones y est bien sûr présent. Ou tout du moins une personne qui l'imite à merveille.


img-02

Joueurs pro et technique dernière génération

Une fois ma vue rassasiée avec les costumes et statues, il est temps de laisser place au divertissement interactif. Pour ce faire, le stand Samsung me paraît être un environnement idéal. Il est possible d'y tester des produits comme le Gear VR ou le Samsung Galaxy S7 | Galaxy S7 edge.


L'accent est mis en particulier sur les jeux informatiques et le nouveau Samsung CF591 Curved Monitor. Je prends donc place sur le siège baquet d'une voiture de course et me retrouve devant la route qui s'étend sur trois écrans. Encore mieux: l'incurvation des écrans donne l'impression que la route est juste sous mes pieds, ce qui me permet de plonger dans l'action. La représentation contrastée et les images brillantes me captivent.


img-03

Après avoir parcouru plusieurs kilomètres sur l'asphalte, je regarde le joueur professionnel Mathieu «Maniac» Quiquerez. Avec le jeu de tir à la première personne Counter Strike, il se heurte à un nouveau challenger. Celui qui réussit à battre le «Maniac» remporte un nouveau Samsung CF591 Curved Monitor. Voilà une motivation suffisante pour que les professionnels et les amateurs tentent leur chance contre le joueur. Personnellement, je renonce à ce duel et emprunte tout doucement le chemin de la maison, conscient que cette première visite au Fantasy Basel n'est ni la première, ni la dernière.