Others

Samsung s’attelle à la solitude des seniors et aux charges administratives

dans le secteur des soins

Feb 01. 2021
Samsung s’attelle à la solitude des seniors et aux charges administratives

Le défi: le vieillissement de la population et la pénurie de main-d’œuvre mettent les soins de santé néerlandais sous pression.

La solution: la technologie mobile de Samsung libère du temps pour des soins de qualité et limite la demande de soins.


L’espérance de vie des Néerlandais a augmenté d’environ 10 ans entre 1950 et 2018. Avec cet allongement de la vie, les personnes dépendantes sont plus nombreuses. Qui plus est, le secteur des soins fait face à une pénurie d’infirmiers. Le défi: comment maintenir l’accessibilité et la qualité des soins à l’avenir? Une question à laquelle Samsung contribue à répondre.

Penchons-nous sur deux cas : celui de Zorggroep Charim et celui de ViVa! ZorgGroep.

Le défi: consacrer plus de temps à des soins de qualité


Zorggroep Charim prodigue des soins aux personnes âgées dans des maisons de retraite médicalisées et les aide à vivre le plus longtemps possible en toute autonomie, dans des résidences-services ou chez elles.
«Les gens vivent chez eux plus longtemps et requièrent des soins plus lourds quand ils font appel à notre organisation», explique Jurriaan van Wezel, responsable des équipements.
Les prestataires de soins ont d’ailleurs remarqué qu’ils consacraient trop de temps à l’enregistrement des patients et des services. Charim voulait avoir plus de temps pour prodiguer des soins de qualité.

Le défi: lutter contre la solitude des seniors

Le défi: lutter contre la solitude des seniors



ViVa! Zorggroep fournit aussi des soins à domicile aux personnes âgées. Le groupe propose également des activités de jour et des logements ainsi que des services de revalidation gériatrique et de courses. Mais ViVa! a voulu faire quelque chose face à la solitude de ses patients.
D’après une étude, 85% des personnes âgées souffrent de la solitude. Erik Gerritsen, secrétaire général du ministère néerlandais de la Santé publique, du Bien-être et des Sports: «Nous avons moins de personnel pour prodiguer les soins et le nombre d’aidants proches est en nette diminution.»

La solution: des appareils mobiles standardisés pour libérer du temps


Pour plus d’efficacité en extérieur, Zorggroep Charim a opté pour le XCover 4S, le smartphone à toute épreuve de Samsung. «Dans les soins de santé, un téléphone a vite fait de tomber d’une poche quand on se baisse. Il faut donc un appareil robuste», explique Maaike Bulten, gestionnaire des sites.


«L’appareil est convivial», poursuit Maaike.« On dispose toujours des dossiers actualisés. Et d’un guide des médicaments où chercher les complications de certains traitements. On a donc davantage de temps à consacrer au patient.»

«Notre solution combine gestion, sécurité et confidentialité»


Les collaborateurs consignent généralement les soins sur leur Galaxy Tab S2. Jurriaan van Wezel : «Ils pourraient évidemment le faire sur leur téléphone, mais une tablette leur simplifie la tâche.»
Charim a, par ailleurs, standardisé tous les appareils mobiles utilisés au sein de l’organisation à l’aide du logiciel de gestion des appareils mobiles de MobileIron. Jurriaan: «En collaboration avec Samsung, nous avons déployé cinq profils d’utilisateur, ce qui facilite la gestion, mais aussi la sécurisation des données. Le RGPD est désormais primordial. Cette approche combine tout.»

La solution: la tablette Compaan de Samsung pour tenir compagnie aux seniors

La solution : la tablette Compaan de Samsung pour tenir compagnie aux seniors



Comment ViVa! Zorggroep a-t-il résolu le problème de la solitude des personnes âgées? Grâce à Compaan, une tablette Samsung robuste dotée d’une interface conviviale. Les seniors isolés qui ont cette tablette sur leur table de salon ou de cuisine sont constamment en contact avec les professionnels de la santé et avec leur famille.

Résultat? Après 6 mois d’utilisation de Compaan, on ne dénombrait plus que 25% d’utilisateurs souffrant de la solitude, contre 85% auparavant.


Ton Baakman, gestionnaire de projet : «Les gens ont plus l’impression d’avoir affaire à un cadre photo qu’à un ordinateur ou une tablette. Ils n’en reviennent pas de la facilité: "Je pensais que c’était compliqué", me disent-ils parfois.»
Les utilisateurs apprécient particulièrement la possibilité de passer des appels vidéo. Ton: «Le nombre d’interactions avec les proches grimpe en flèche.» Cette compagnie virtuelle fait baisser la demande de soins.

«J’en ai déjà eu la chair de poule»


Madame Van Dijck a 92 ans et adore sa nouvelle compagne: «Je ne peux plus faire de vélo, ça me pèse. Et ma fille vit en Amérique. On s’appelle via Compaan. Il faut chercher un peu, mais j’ai tout mon temps. Je suis séduite. Dix sur dix!»

Compaan apporte de l’aide et de l’émotion. Monique, collaboratrice: «C’est fou de voir comment des personnes qui n’ont aucune connaissance d’Internet se mettent soudain à passer des appels vidéo à leur famille en Amérique! J’en ai déjà eu la chair de poule.»