Livre blanc

« 123456 » : tout savoir sur les mots de passe dont raffolent les cybercriminels

(et les moyens de protéger vos données professionnelles)

Jan 17. 2019
Html codes

Les mots de passe : personne n’y échappe. Et par crainte de les oublier, nous créons souvent des mots de passe simples, que nous utilisons à tout bout de champ. Une aubaine pour les hackers, une menace pour vos données professionnelles. Nous allons donc vous expliquer comment vous protéger au mieux.

Selon Keeper, expert en la matière, les mots de passe tels que « 123456 », « mot de passe » et « Azerty » restent très populaires. Leur problème ? Les cybercriminels sont capables de les craquer plus vite que vous les tapez. Autre mauvaise habitude largement répandue : donner son mot de passe à des personnes de confiance. Les chiffres le confirment : d’après une étude menée au Royaume-Uni, près de 25 % des travailleurs britanniques le font. Qui plus est, environ 61 % des internautes utilisent le même mot de passe pour différents comptes. Vous pouvez être sûr que votre vulnérabilité en ligne aura vite fait de faire tache d’huile.

Un nouveau comportement professionnel qui multiplie les risques

Les mots de passe peu sécurisés représentent aussi un risque pour la sphère professionnelle. A fortiori depuis que le «Bring Your Own Device » et la collaboration ouverte font tomber les frontières entre travail et vie privée. Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à faire appel à l’expertise de freelances. Une nouvelle forme d’équipe voit ainsi le jour : une équipe composée d’externes et d’internes qui collaborent tantôt physiquement, tantôt virtuellement. Pour garantir le succès de cette collaboration, les entreprises (93 % selon une étude de McKinsey) ont recours à des plateformes de collaboration numérique.
Celles-ci structurent les données cruciales et souvent confidentielles dans le cloud : pratique ! Mais en l’absence de gestion scrupuleuse des mots de passe, les hackers feront facilement main basse sur ces données.

La solution ? Une politique en matière de mots de passe !

Le secret d’un traitement sécurisé des mots de passe et des données d’entreprise ? Knox Workspace de Samsung. Ce conteneur installé sur les appareils mobiles maintient une séparation stricte entre, d’une part, les données et applications professionnelles et, d’autre part, les données personnelles. Le système est si fiable que les autorités du monde entier lui font confiance.
Vous êtes administrateur IT ? Knox Workspace vous permet d’imposer des règles en matière de mots de passe à vos collaborateurs. Tour d’horizon...

• Utilisez au moins x caractères.
• Utilisez x majuscules, x minuscules, x chiffres, x caractères spéciaux…
• Configurez un nouveau mot de passe pour chaque compte.
• Changez de mot de passe toutes les x semaines/tous les x mois.

Le chiffrement, gage de sérénité

L’architecture multicouche de Knox ne se limite pas au mot de passe. ARM TrustZone, qui crypte les données sensibles et les héberge dans le Secure World , est essentiel à cet égard. La portée d’un éventuel piratage reste ainsi limitée.
La TrustZone est impossible à saboter et crée un véritable barrage autour du Knox TIMA KeyStore, qui protège les clés de chiffrement.
Avec Knox Workspace , les IT managers n’ont plus à se préoccuper des facteurs de risque humains, comme de mauvaises habitudes en matière de mots de passe. Ils protègent les données de leur entreprise les yeux fermés.

Découvrez comment faire de la sécurité informatique un moteur de croissance pour votre entreprise.

Cet article Insights est inspiré de l’article sponsorisé paru sur The Economist : « Bad habits cyber-thieves love ».