Quand les malvoyants regardent la télévision


Samsung crée des technologies accessibles à tous. Les Smart TV Samsung standards sont équipées d’un guide vocal.


Pour les aveugles et les malvoyants, des chaînes de télévision comme la SRF proposent désormais des contenus avec audiodescription. Pour montrer que ses téléviseurs sont utilisables de façon autonome par les personnes handicapées, Samsung coopère avec la Fédération suisse des aveugles et malvoyants (FSA).

La photo montre un groupe de trois personnes lors d'une soirée télévisée dans un autocar dans un salon.

Dans un entretien, Kannarath Meystre, secrétaire général de la FSA, et Luciano Butera, directeur du département Technologie et Innovation de la FSA, expliquent l’influence des technologies modernes sur leur quotidien.

L'image montre le secrétaire général Kannarath Meystre et Luciano Butera de l'Association suisse pour les aveugles et malvoyants (SBV) assis ensemble à une table lors de l'entretien.

En quoi le quotidien des malvoyants est-il marqué par le progrès technologique?


K. Meystre: Dans un premier temps, la numérisation a entraîné la disparition de nombreuses professions qui pouvaient auparavant être exercées par des aveugles et des malvoyants. Le métier de standardiste classique, par exemple, n’existe plus. Parallèlement, de nombreuses tâches visuelles sont apparues, comme la commande de systèmes informatiques ou les services d’accueil, rendant ainsi les conditions plus difficiles pour les personnes handicapées. Nous proposons aux employeurs et aux employés intéressés des prestations de job coaching qui montrent comment, avec les bons outils, un malvoyant peut être un précieux collaborateur. Bien entendu, la numérisation a aussi simplifié beaucoup de choses.

L. Butera: C’est exact, les nouvelles technologies représentent toujours des opportunités et des risques. L’introduction des smartphones en est un bon exemple: la disparition du clavier a rendu l’utilisation du téléphone portable inaccessible pour les aveugles et les malvoyants. Lorsque les «lecteurs d’écran» ont été introduits pour lire le contenu des écrans tactiles, le problème a non seulement été résolu, mais cela a ouvert toute une série de possibilités pour l’utilisation d’Internet et des applis mobiles. C’est pourquoi nous avons créé le département Technologie au sein de la FSA il y a environ cinq ans. Les caractéristiques tactiles des billets de banque suisses s’usant avec le temps, à la FSA, nous avons notamment programmé notre propre application, capable de reconnaître et de donner la valeur des billets.

La photo montre les secrétaires généraux Kannarath Meystre et Luciano Butera de l'Association suisse pour les aveugles et malvoyants (SBV) se tenant devant une table de bar devant deux moniteurs.

Quelles sont les obstacles techniques les plus perceptibles dans votre quotidien?


L. Butera: Les transports publics sont sans nul doute le principal enjeu. Ces dernières années, de nombreux outils sont apparus sur smartphone pour permettre des déplacements autonomes. Parallèlement, les distributeurs de billets munis exclusivement d’écrans tactiles ne sont pas accessibles pour nous. Le billet doit donc pouvoir être acheté aussi via une appli. Si ce projet n’aboutit pas pour une raison ou pour une autre, ce sera difficile. Mais il y a eu aussi beaucoup d’améliorations du côté des transports publics. Toutes les gares et les côtés de descente sont désormais annoncés dans les trains.

L. Meystre: Si ces applis présentent parfois de gros avantages, le progrès numérique ne doit pas pour autant remplacer l’interaction humaine. Compte tenu de la vaste offre d’outils numériques, la question qui se pose actuellement est celle de la nécessité de maintenir le billet train gratuit pour les accompagnateurs. Aussi enthousiasmantes soient les nouvelles technologies, il faut rester prudent et veiller à ce que la numérisation n’implique pas un isolement social. Nous manquerions ainsi largement à l’objectif de l’inclusion des malvoyants et des aveugles dans la société.

L. Butera: Le foyer est un autre domaine où il reste encore beaucoup à faire. Depuis que les appareils électroménagers comme les cuisinières, les fours et les micro-ondes fonctionnent sans boutons, il nous faut être créatifs pour pouvoir les utiliser. Les menus de plus en plus complexes et la navigation commandée par des touches tactiles transforment les gestes les plus simples en véritables défis. Presque tous les appareils peuvent aujourd’hui être équipés d’accessoires spéciaux, mais notre objectif affiché est qu’un accès égalitaire pour les personnes handicapées soit pris en compte dès la phase de développement.

Image d'un haut-parleur enregistrant un contenu de description audio que des organismes de radiodiffusion tels que la Radio et la Télévision suisses (SRF) offrent aux aveugles et aux malvoyants.

C’est le cas de la fonction de guide vocal de la nouvelle Smart TV Samsung.


K. Meystre: Tout à fait. La coopération avec Samsung est naturellement la configuration idéale. Auparavant, un téléviseur simple était utilisable avec une simple télécommande. La complexité des Smart TV a créé de nouveaux obstacles. Le fait que Samsung l’ait reconnu, ait résolu le problème et cherché à collaborer avec nous témoigne d’un véritable esprit pionnier et nous valorise. Bien entendu, nous sommes très fiers de pouvoir, à travers ce partenariat, apporter une contribution notable à un accès égalitaire à la télévision pour les aveugles et les malvoyants.

L. Butera: Le principe de navigation guidée vocalement nous permet de pouvoir utiliser la télévision de manière beaucoup plus agréable. Les contenus avec audiodescription sont disponibles depuis longtemps déjà, mais un accès réellement sans entrave à la télévision n’est possible que depuis l’apparition du guide vocal, qui «lit» le programme comme les émissions actuellement diffusées. Je suis certain que les aveugles et les malvoyants ne sont pas les seuls à bénéficier de cette nouvelle norme. Les personnes âgées non plus n’ont plus besoin d’équipements spéciaux désormais lorsque leur vue décline. Psychologiquement, il est aussi beaucoup plus agréable de configurer les paramètres du téléviseur que de devoir l’équiper avec des techniques spécialement conçues pour les handicapés.

La photo montre un groupe de trois personnes aveugles ou malvoyantes en regardant la série  "Le Croque-Mort"

Accessibilité

L'innovation technologique pour tous’ est un idéal qui apporte du sens et de la joie dans nos vies. Tous les produits, les contenus et les services Samsung sont conçus autour d'une philosophie axée sur l'humain qui reconnaît la diversité et embrasse la différence
Samsung poursuit un objectif ultime : une innovation technologique accessible à tous les utilisateurs.

Une illustration de quatre personnes avec différents handicaps

ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTERESSER

Vignette de l'image principale du projet Pontis

Projet Pontis: commander une télévision par le cerveau