Divertissement / Divertissement à domicile

The Serif TV : Quand des objets fonctionnels deviennent des objets de design

Interview de Jolanthe Kugler, curatrice au Vitra Design Museum à Weil am Rhein, sur l’histoire du design, les frères Bouroullec et sur l’évolution qui a transformé le modèle The Serif de Samsung en élément d’ameublement.

Positionné dans le salon baigné par la lumière naturelle, le téléviseur The Serif montre en Mode Ambiant une image claire. La droite de l’image montre la curatrice Jolanthe Kugler dans les archives du musée Vitra.

Un design intemporel, sans cadre brillant, mais par contre des couleurs discrètes sans fioritures techniques : The Serif est bien plus qu’un téléviseur. De profil, on reconnaît une silhouette en forme de « I » majuscule dont le tracé avec empattements rappelle une police serif. Il repose de manière élégante sur des pieds noirs. Œuvre des frères designers français Bouroullec, The Serif a tout pour devenir un élément de design.
Comment est-ce qu’un objet fonctionnel devient un objet de collection et comment a évolué le concept de design pendant les dernières années ? Nous nous sommes entretenus à ce sujet avec Jolanthe Kugler, curatrice au Vitra Design Museum à Weil am Rhein.

Designer, une profession en pleine mutation

Madame Kugler, quelles sont les évolutions majeures qui ont marqué la profession de designer ces dernières années ?

L'étymologie du mot « design » provient de l’italien Disegno (dessin) qui signifie à la fois « rojet » et « conception », quelque chose que l’être humain accomplit depuis la nuit des temps. Mais l’utilisation actuelle de ce terme définit plutôt le processus de la conception ciblée de choses et de produits ainsi que de systèmes, prestations de services ou de marques. Le métier de designer n’existe pas depuis très longtemps. Il a seulement vu le jour au cours du 20e siècle. L’école renommée « Bauhaus », qui fête cette année son 100e anniversaire a littéralement contribué à la définition du nouveau profil de cette profession. Les années d'après-guerre furent cependant réductrices pour le profil professionnel : le designer était perçu comme quelqu’un au service de l’industrie pour l’aider à optimiser les produits et à les rendre plus aptes à la vente. Cet état avait suscité de sévères critiques dans les années 70, mais sans grands effets. Aujourd’hui par contre, le profil professionnel du designer change profondément en raison des évolutions techniques. Le design industriel classique existe certes toujours, mais le designer est aujourd’hui confronté à de tout nouveaux champs d’activité qui bouleversent l’ensemble du profil professionnel. Depuis le passage au nouveau millénaire, les designers redéfinissent leur rôle en élargissant constamment leur marge de manœuvre.

« Les frères Bouroullec avaient envie de redonner à l’image un encadrement. »

Positionné dans un salon baigné de lumière naturelle, The Serif s'intègre discrètement et harmonieusement dans son environnement.

Et c’est exactement ce qu’ils ont fait dans leur collaboration avec Samsung : bien qu’ils ne possèdent pas de téléviseur, ils ont conçu le modèle The Serif pour Samsung. Quelle fut votre première impression à ce sujet ?

Presque tous les salons que j’ai fréquenté depuis plus de 30 ans étaient dominés par un trou noir. Quelle que soit l’élégance du design d’un téléviseur, ce dernier attire l’attention, et ce, plutôt de manière désagréable tant qu’il est éteint. Jadis le téléviseur fut encore une caisse, parfois même une belle caisse, lorsqu’on se réfère à l’Algol créé par les designers Richard Sapper et Marco Zanuso. Aujourd’hui, c’est une tache noire (presque) sans cadre, qui se distingue en premier lieu selon le fabricant par sa technologie et non par son design.

Par contre avec le modèle The Serif, le téléviseur est pour la première fois redevenu un élément de design, à savoir un objet sciemment conçu pour libérer un langage esthétique autonome. Intégré dans une pièce, il n’entrave pas l’harmonie de l’ameublement ou du bien-être, même s’il est éteint. Ceci est un exploit considérable qui soulève la question : qu’est ce qu’un téléviseur ? J’ai l’impression que les frères Bouroullec avaient envie de redonner à l’image devenue orpheline de cadre du téléviseur un encadrement qui génère une fusion harmonieuse de l’image artificielle avec le monde réel.


Est-ce qu’il vous plait ?

Honnêtement, le design m’a fortement impressionnée. J’aime particulièrement le plus petit des modèles, car il ressemble à un beau tableau qui s’intègre discrètement à la bibliothèque. En Mode Ambiant, The Serif montre en état éteint de belles images et devient ainsi un véritable tableau.

Commuté sur Mode Ambiant, The Serif montre une image claire qui se fond harmonieusement dans l’ambiance créée avec le fauteuil aux formes douces.

The Serif comme objet d’ameublement

Et pourtant : un téléviseur reste un produit fonctionnel. Quand est-ce que celui-ci devient consciemment une partie de l’ameublement ?

Lorsque l’élément transmet quelque chose de manière totalement autonome, par ex. lorsqu’il raconte quelque chose sur la beauté, sur le sens d’un objet, lorsque cet objet influence l’espace de manière positive. Les téléviseurs classiques sont étonnamment toujours restés des objets d’usage courant. Quelqu’un s’est bien entendu soucié de la forme, mais plutôt du point technique, à savoir des surfaces aussi grandes que possibles, l’économie de matériaux, des cadres minces, de grandes images.

On peut contempler le téléviseur comme une chaise: Que raconte-il ? Comment reflète-t-il notre culture et notre société ? The Serif répond à ces questions d’une autre manière qu’un objet purement fonctionnel qui ne rappelle pas que le design couvre bien plus qu’une fonction pratique : un objet réalisé sur la base d’un bon design remplit naturellement sa fonction de la meilleure manière possible, mais il présente également des formes attrayantes tout en ayant une portée symbolique.

« Innovation signifie (...) perpétuer les traditions. »

Placé sans pieds sur un plateau de table, The Serif montre une image de nuances orange. À son côté on voit un vase bleu-vert qui contient une branche et devant lui un livre orange.

Qu’est-ce qui rend le travail des frères Bouroullec tellement remarquable ?

Les frères se distinguent d’autres designers par plusieurs caractéristiques.
Depuis qu’ils ont commencé à travailler dans les années 90 pour Cattelani et ensuite pour Vitra, leurs objets ont toujours évoqué la fraicheur, l’époque contemporaine et la modernité. Ils produisent un effet de légèreté, qui n’est cependant jamais superficielle. Ce sont des objets « plaisants » qui remplissent toujours leur fonction tout en étant étonnamment beaux.

Ce que je trouve le plus saisissant est que, bien que les objets soient toujours modernes, ils reflètent toujours un esprit familier. Bien qu’ils soient foncièrement nouveaux et le fruit d’une grande force d’innovation, ils ne nous brusquent pas. Innovation signifie donc pas forcément inventer toujours quelque chose de nouveau, mais par contre de perpétuer les traditions, à savoir vérifier les acquis du passé sur leur aptitudes, d’adopter ce qui est déjà parfait, assurer l’évolution des éléments qui peuvent être perfectionnés ou qui doivent être modifiés en raison de nouvelles connaissances.

Leur travail est également souvent poétique et empreint d’une grande finesse, ce qui s’applique à très peu de designers. Le moins que l’on puisse dire est qu’on aime beaucoup travailler avec les frères Bouroullec. En effet, car outre la beauté des produits, le processus et la collaboration sont très inspirants, ce qui se reflète toujours dans le résultat final. C’est aussi pour cela qu’ils font partie des designers les plus importants chez Vitra.

« Je suis ici, je suis beau, si tu veux, tu peut me contempler ! , sans qu’il attire forcément l’attention »

Dans quelle mesure leur travail se reflète-t-il dans le téléviseur The Serif ?

Ils ont fait d’un appareil technique un produit qui renferme certes une technique ultramoderne, mais qui n’a pas une apparence technique. C’est beau et la beauté est un besoin fondamental de l’homme. Lorsqu’on a le choix entre deux téléviseurs dont les performances sont identiques et que l’un des deux est en plus beau mais un peu plus cher, on choisit en règle générale le produit plus esthétique.

Le design n’est pas seulement destiné à la conception d’un objet fonctionnel, mais aussi à conférer à cet objet une aptitude à délivrer un message qui se rapporte aux courants culturels de notre époque. Le bénéfice technique ne suffit pas, car il ne permet pas de construire un état de corrélation avec l’objet. Le reflet d’un parfait équilibre, les proportions, tout ce qui se rapporte à l’esthétique joue ici un rôle principal. L’esthétique ne concerne pas seulement la beauté, elle signifie plutôt « conforme aux aspirations des êtres humains », ce qui représente beaucoup de critères: les perceptions tactiles, les bruits, l’apparence, l’influence sur l’espace environnant.

The Serif est un produit qu’on aime garder, à savoir au-delà de l’époque propre à sa technologie. C’est un objet adapté à l’homme, beau à regarder, agréable au toucher, compatible du point de vue social. Il exprime: « Je suis ici, je suis beau, si tu veux, tu peut me contempler ! », sans qu’il attire forcément l’attention. Modeste, mais ingénieux, avec beaucoup d’expressivité naturelle et discrète.

« La tâche des designers consiste de plus en plus à concevoir le monde de demain. »

On voit le modèle The Serif en blanc et aussi en noir en vue de profil.

Qu’attendez-vous du design de l’avenir ?

De s’éloigner définitivement de la tendance à limiter le travail du designer à un petit domaine. Un designer est quelqu’un qui conçoit et le monde entier a besoin de conceptions. C’est une forme de fusion entre le processus et le projet. Il s’agit d’un développement à long terme d’une idée et présuppose que les designers assument des responsabilités, par nécessité, mais aussi par intérêt. Dans ce contexte, il convient d’associer l’utilisation d’un produit à des aspects écologiques et économiques tout en tenant compte des aspects sociaux et durables. La tâche des designers consiste de plus en plus à concevoir le monde de demain.

Image

AU PRODUIT

Serif TV Schwarz

The Serif TV Blue

Serif TV Weiss

The Serif TV White

DÉCOUVRIR D'AUTRES HISTOIRES