Santé / Prendre soin de soi

Tu dors avec ton téléphone portable?

Une enquête a pour thème l'utilisation du smartphone et le sommeil

Image

Que font les Autrichiennes et les Autrichiens de leur smartphone pendant qu'ils dorment?

Une enquête menée par marketagent pour Samsung dans toute l'Autriche, montre que les utilisateurs des smartphones sont peu attentifs à la protection de leur sommeil.

Image

Voici un aperçu des résultats

Le smartphone est devenu notre plus fidèle compagnon. Il nous suit pratiquement partout. Néanmoins, dormir avec son téléphone est peu recommandé. En effet, il est important de prendre des précautions si l'on veut éviter des problèmes de sommeil et favoriser un sommeil réparateur. Au cours d'une enquête menée dans toute l'Autriche (marketagent; enquête conduite du 25.10.2019 au 05.11.2019; n = 607), Samsung observe le rôle joué par les smartphones dans les chambres autrichiennes. Le bilan tiré des résultats est le suivant: la majorité des personnes interrogées partagent leur lit régulièrement avec leur téléphone portable; et environ les trois quarts ne le coupent pas pendant la nuit. On parle peu des conséquences négatives de l'utilisation des smartphones sur la qualité du sommeil. Seul un quart a entendu parler de l'effet négatif de la lumière bleue sur le sommeil, et les filtres anti-lumière bleue et les trackers de sommeil sont peu utilisés.

Generation Z
1

Les 20-29 ans sont ceux qui utilisent le plus leur smartphone

En moyenne, les personnes interrogées estiment la durée d'utilisation quotidienne de leur smartphone à 117 minutes. Les 20-29 ans indiquent l'estimation la plus élevée, avec 169 minutes. Les 14-19 ans sont un peu en-dessous avec 148 minutes par jour. Entre 30 et 69 ans, la durée d'utilisation estimée par jour diminue progressivement avec l'âge. On notera que presque un quart (23,5%) des personnes interrogées ne sont pas capables d'estimer leur durée d'utilisation quotidienne du smartphone.

2

Le soir on utilise le smartphone – et surtout au lit

À la question «à quel moment de la journée utilisez-vous le plus votre smartphone?», la grande majorité (67%) indique la soirée entre 17h00 et 21h00. Presque un tiers (32%) utilise son smartphone même encore au lit, surtout les plus jeunes: 62% des 14-19 ans indiquent qu'ils s'activent encore sur leur smartphone dans leur lit et avant de s'endormir. L'utilisation au lit diminue fortement avec l'âge.

3

Le smartphone est le plus souvent posé allumé à côté du lit

56% des utilisateurs posent leur smartphone toute la nuit sur leur table de nuit. Seuls les plus âgés ne laissent pas leur téléphone portable entrer dans leur chambre: 64% des 60-69 ans disent ne pas laisser leur smartphone passer la nuit dans leur chambre.

La majorité (72%) des utilisateurs de smartphones laissent leur smartphone allumé pendant la nuit. Les personnes plus âgées (55% des 60-69 ans) laissent même la sonnerie le plus souvent activée. Les 20-29 ans mettent leur smartphone principalement en mode vibration et muet (32%). La majorité des 14-19 ans (30,8%) préfère au contraire le mode avion pendant la nuit.

Janosch Nietlispach
4

55% des personnes interrogées ont des problèmes d'endormissement, 63% ne dorment pas toute la nuit

55% des personnes interrogées souffrent de problèmes d'endormissement, dont 10% presque chaque nuit et 45% certaines nuits. Les difficultés à s'endormir sont généralement plus fréquentes chez les femmes (61% contre 49% chez les hommes) et les jeunes entre 14 et 19 ans (64% contre 47% chez les 60-69 ans). 63% des personnes interrogées indiquent avoir l'habitude de ne pas dormir toute la nuit et se réveiller au moins une fois par nuit.

Anna Posch schläft
5

Pour la majorité, le smartphone le soir n'a pas d'effet négatif sur le sommeil

52% des personnes interrogées croient qu'utiliser son smartphone le soir n'a aucun effet négatif sur le sommeil. Il est intéressant de constater que les plus jeunes ont davantage conscience d'un effet négatif que les plus âgés. C'est ce que considèrent 37% des 14-19 ans, contre seulement 13% des 60-69 ans.

6

Les filtres anti-lumière bleue sont rarement utilisés

70% des personnes interrogées ignorent que la lumière bleue, comme par ex. celle provoquée par les smartphones ou autres écrans, empêche de s'endormir. Par conséquent, 72% ne savent pas non plus ce qu'est un filtre anti-lumière bleue - un dispositif d'écran qui réduit l'effet excitant de la lumière bleue. Parmi ceux qui connaissent les filtres anti-lumière bleue, seuls 49% l'appliquent; là aussi le pourcentage est plus élevé chez les jeunes.

Image
Image
Samsung Sleep In

Réveil sain : dormir en forme et alerte ! Lors du Samsung Sleep-In Event à l'hôtel Max Brown à Vienne Neubau, l'endormissement était expressément souhaité.

En savoir plus
7

20% utilisent un tracker de sommeil

À peine un cinquième des personnes interrogées (19,9%) utilisent un tracker de sommeil pour enregistrer sur support numérique la qualité et la durée de leur sommeil. Plus les répondants sont jeunes, plus ils sont nombreux à utiliser le tracker de sommeil (25% des 14-19 ans, 12,4% des 50-59 ans et 13% des 60-69 ans). Cet outil a pour avantage d'aider à observer son propre modèle de sommeil sur une longue durée, et ainsi être en mesure de distinguer les éventuels effets négatifs et positifs. Ainsi, les comportements qui favorisent le sommeil peuvent être décelés et encouragés.

Image
Samsung Sleep In

Réveil sain : dormir en forme et alerte ! Lors du Samsung Sleep-In Event à l'hôtel Max Brown à Vienne Neubau, l'endormissement était expressément souhaité.

En savoir plus

Samsung Explore

Découvrir plus d'histoires sur nos thèmes de style de vie.