Productivité / Vie

Les enfants, dites bonjour au télétravail!: Alex

Trois pères de famille se livrent sur les bouleversements de leur quotidien à jongler entre s’occuper des enfants et télétravail.

Des enfants jouent au Jenga.

Alex a déjà en temps normal un emploi du temps bien rempli en tant que Head of Digital Communication. Il nous explique dans une interview comment il arrive à tout gérer avec deux jeunes enfants.

Des enfants jouent devant une télévision Samsung.

Alex, explique en deux mots comment cela se passe chez toi.

Je travaille à plein temps dans une multinationale et je suis aussi père de deux enfants. Le plus jeune a fêté ses cinq ans cette semaine et ma fille a eu six ans le mois dernier, par conséquent, ce sont des âges où ils débordent d’énergie.
Ma femme travaille également dans le management pour une grande entreprise internationale et a elle aussi beaucoup à faire pour son travail. En ce moment, nous traversons une phase mouvementée qui demande beaucoup d’énergie entre les enfants et le télétravail.

«Au début, ils avaient l’impression d’être toujours en week-end, car leurs deux parents étaient tout à coup à la maison.»

Comment est maintenant le télétravail comparé à la 1re semaine?

Les premiers jours, les enfants se chamaillaient plus que maintenant. Pour eux aussi, c’est un changement important auquel il faut s’adapter. Nous devons aussi comprendre qu’ils sont frustrés de ne pas pouvoir jouer avec leurs amis.
Nous adaptons le programme de la journée, entre travail et enfants, selon leur humeur. Au début, ils avaient l’impression d’être toujours en week-end, car leurs deux parents étaient tout à coup à la maison. Maintenant, ils font plus souvent des choses de leur côté et jouent ensemble. Mais ils continuent de beaucoup avoir besoin de notre attention.

«Maintenant, c’est le cirque toute la journée et la frontière entre les moments dédiés au travail et à la famille s’estompe.»

As-tu sous-estimé certains aspects concernant le télétravail?

Comme notre charge de travail a énormément augmenté et que nous devons nous occuper à plein temps des enfants, nous n’arrivons plus à souffler. Maintenant, c’est le cirque toute la journée et la frontière entre les moments dédiés au travail et à la famille s’estompe. Nous supportons moins bien le bruit et les disputes des enfants. C’est un bouleversement pour tout le monde. Par conséquent, il ne faut pas se montrer trop dur envers soi-même et accepter de se sentir parfois dépassé.
L’important pour moi, c’est de consacrer tout le week-end à ma famille et, si possible, de ne pas travailler.

Y’a-t-il une solution lorsque les enfants sont incontrôlables?

Lorsqu’ils dépassent les bornes, les enfants doivent faire une pause chacun dans une pièce où ils doivent réfléchir sur leur dispute. Cela les calme rapidement.
Dans l’ensemble, il n’y a pas de problème à ce qu’ils regardent plus la télé pendant cette période pour s’occuper. Surtout lorsque ma femme et moi devons travailler en même temps et que nous avons des appels vidéo.

Comment les enfants vivent-ils la situation?

Les employées du jardin d’enfants mettent régulièrement des activités dans notre boîte aux lettres que nos enfants adorent. Ces activités sont souvent très créatives et sont une bouffée d’air frais pour les enfants. Nous mettons l’accent sur les jeux de société comme le UNO, le Hâte-toi lentement, etc. Nous le faisions déjà avant, car nous avions décidé dès le départ que la télé serait éteinte au cours des soirées avec les enfants.
Bizarrement, mes enfants passent en ce moment des heures à faire leurs valises pour partir pour des vacances imaginaires. Ils réfléchissent à tout ce qu’ils souhaitent prendre, ainsi qu’à notre destination. Ils rangent ensuite tout à leur place avant de recommencer pour de nouvelles vacances. Nous, les parents, n’aurions jamais eu cette idée, mais les enfants laissent ici aussi libre cours à leur créativité.

Que conseilles-tu à tous les parents dans cette situation?

Ce qui nous aide beaucoup, c’est de passer du temps séparément, chacun avec un enfant. Nos enfants apprécient beaucoup cela et ils ont l’impression d’être mieux compris dans cette situation. Mais nous accordons beaucoup d’importance à garder un rythme régulier. Selon notre charge de travail, la configuration du dîner peut varier. Mais pour nous, le souper est en famille.

Regarde ici pour trouver d’autres interviews.

Découvrir plus d'articles