Action pour le climat

Agir dès maintenant en faveur d’un avenir durable et avec moins de carbone

Une image visuelle clé de la page sur les changements climatiques

Le changement climatique est provoqué, du moins en partie, par l’utilisation accrue de combustibles fossiles dont découle le réchauffement climatique actuel. C’est une problématique grave qui touche le monde entier. Samsung Electronics mesure toute l’ampleur de cette crise environnementale  ; nous menons des efforts soutenus sur plusieurs fronts afin d’y remédier au mieux. Nous œuvrons notamment à développer des produits à haut rendement énergétique, exploiter des équipements à émissions minimes de gaz à effet de serre (GES) et maîtriser de nouvelles énergies renouvelables.

Nos objectifs de développement durable d’ici à 2020

Émissions de GES basées sur l’intensité

Ce graphique illustre les objectifs de réduction de l’intensité des émissions de GES par unité de KRW des activités mondiales de Samsung et pour le compte de Samsung. Les émissions de GES de base en 2018 étaient de 3,59 tonnes d’équivalent CO2/million KRW et notre objectif à l’horizon 2020 est de 1,55 tonne d’équivalent CO2/million KRW.

Réduction cumulée des gaz à effet de serre

Ce graphique illustre le cumul des réductions de GES lors de la phase d’utilisation des produits. Le cumul des réductions de GES lors de la phase d’utilisation des produits de 2009 à 2018 s’élève à 243 millions de tonnes de CO2. L’objectif en matière de réduction cumulée des GES à l’horizon 2020, avec pour point de départ l’année 2008, est de 250 millions de tonnes de CO2.

Nous nous concentrons sur la réponse à apporter face à la crise du changement climatique.

Le Greenhouse Gas Council se réunit quatre fois par an afin d’établir l’agenda de la lutte face au changement climatique et d’évaluer les performances. Les participants partagent les dernières informations à propos du changement climatique, définissent des plans d’action détaillés et évaluent ce qu’ils ont accompli pendant le trimestre. Samsung Electronics a mis en place un processus de gestion systématique, comme présenté ci-dessous, afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre dans tout le cycle de vie de nos produits, notamment la production, la distribution et l’utilisation.

Stratégies et plans d’action pour lutter contre le changement climatique
Réduire les émissions de GES des sites de production

Réduire les émissions de GES des sites de production

- Recours à des équipements réduisant les émissions de gaz fossile pour la fabrication de semi-conducteurs
- Réalisation de projets de réduction de la consommation d’énergie pour améliorer l’efficacité énergétique

Généraliser les pratiques d’éco-gestion sur les sites de production

Généraliser les pratiques d’éco-gestion sur les sites de production

- Mise en place de systèmes de gestion de l’énergie sur tous les sites de production et conservation des certifications (depuis 2013)
- Gestion des coûts et des indicateurs énergétiques de chaque site de production

Réduire les émissions de GES lors de la phase d’utilisation des produits

Réduire les émissions de GES lors de la phase d’utilisation des produits

- Développement et lancement de produits résolument éco-énergétiques

Gérer les autres sources de GES.

Gérer les autres sources de GES

- Gestion des émissions de GES au niveau de la logistique des produits, des voyages d’affaires, etc. (depuis 2009)

Gérer les fournisseurs

Gérer les fournisseurs

- Suivi des émissions de GES des fournisseurs (depuis 2012)

Nous étendons notre gestion des émissions à tous les niveaux

Pour pouvoir résoudre des problèmes, il faut avoir des informations précises. Afin de mesurer et gérer avec précision nos émissions de gaz à effet de serre, nous les avons rangées dans trois catégories, définies dans le cadre du protocole GES, en fonction de leur proximité avec l’entreprise et les opérations. Pouvoir localiser le point exact d’émission à chaque niveau est fondamental pour pouvoir parvenir à une gestion optimale des gaz à effet de serre. Scope 1 concerne les émissions de gaz à effet de serre produites lors de la fabrication des produits sur les sites de Samsung Electronics, Scope 2 concerne les émissions indirectes liées aux achats d’énergie du site afin de produire de l’électricité et de la vapeur. Scope 3 recouvre les émissions non générées sur les sites de travail, comme celles provenant des activités logistiques, des déplacements professionnels, de notre chaîne d’approvisionnement et de l’utilisation de nos produits. Nous nous servons de ce cadre d’anaflyse pour effectuer une gestion systématique de toutes les émissions, directes ou indirectes, qui proviennent de nos sites de travail, de l’utilisation de nos produits et de nos fournisseurs.

Cette infographie présente les émissions de GES dans leurs périmètres respectifs. Scope 1 concerne les émissions directes de GES, Scope 2  les émissions indirectes provenant de l’électricité, de la vapeur, etc. et Scope 3 toutes les autres émissions indirectes provenant de la logistique, des fournisseurs, de l’utilisation de produits, etc.
Scope 1 (Direct GHG emissions)(Émissions GES directes) & Scope 2 (Indirect emissions from electricity, steam, etc.)(Émissions GES indirectes)

· Analyse mensuelle des émissions des sites internationaux basée sur le système de gestion des GES
· Installation d’équipements de décomposition de GES dans le processus de fabrication des semi-conducteurs, avec un taux de décomposition de plus de 90 %
· Installation d’équipement à haut rendement énergétique et conversion des éclairages intérieurs en LED sur les sites de travail mondiaux.

Une photo panoramique du site Samsung Electronics.
Scope 3 (All other indirect emissions from logistics, suppliers, use of products, etc.)(Toutes les autres émissions indirectes provenant de la logistique, des fournisseurs, de l'utilisation des produits, etc.)

∙ Mettre en œuvre des projets de réduction des GES en vue d’améliorer l’efficacité énergétique dans le domaine de la logistique.
∙ Identifier de nouveaux projets de réduction des GES en apportant un soutien sur site aux principaux fournisseurs.
∙ Privilégier les vidéoconférences et limiter le nombre de voyages d’affaires internationaux.

Une photo d’un camion logistique (Safety Truck de Samsung Electronics)
Réduction des GHG dans la phase d'utilisation des produits
Ce graphique illustre la réduction cumulée de GES depuis 2009 au niveau de nos 7 principales chaînes de production, dédiées aux téléphones mobiles, aux ordinateurs portables, aux téléviseurs, aux écrans, aux réfrigérateurs, aux lave-linges et aux climatiseurs. En 2014, cette réduction était de 128 millions de tonnes de CO2, en 2015 de 156 millions de tonnes de CO2, en 2016 de 188 millions de tonnes de CO2. La réduction estimée pour 2017 et 2018 s’élève respectivement à 217 millions de tonnes de CO2 et 243 millions de tonnes de CO2.

"* Unité : Millions de tonnes de CO2
* Étendue de la collecte des données : Principales catégories de produits (téléphones mobiles, ordinateurs portables, téléviseurs, écrans, réfrigérateurs, lave-linges et climatiseurs)
* Cumul depuis 2009"

Nous mettons notre technologie de pointe au service de l’efficacité énergétique

Forte de technologies avancées, Samsung Electronics fait évoluer ses produits à mesure que se profilent des moyens d’allier style de vie agréable et engagement éco-responsable. À cette fin, Samsung organise des réunions de groupe bisannuelles dédiées à l’éco-conseil à l’échelle de l’entreprise. Lors de ces réunions, Samsung fait le point sur les exigences environnementales et les technologies innovantes en cours de développement par des experts environnementaux de divisions commerciales. C’est aussi l’occasion pour nous de faire des recherches sur des technologies éco-énergétiques afin de développer des produits moins énergivores. En 2018, Samsung lançait des produits fondés sur des technologies résolument éco-énergétiques, avec notamment des lave-linges et des réfrigérateurs respectivement dotés de moteurs et de compresseurs ultra-efficaces, pour un gain sur le plan de l’efficacité énergétique d’environ 39 % par rapport à 2008. Cette suite d’améliorations de l’efficacité énergétique a eu pour effet de réduire la consommation et les coûts d’énergie du consommateur final, ainsi que les émissions de gaz à effet de serre.

Ce graphique illustre la performance en matière d’efficacité énergétique lors de la phase d’utilisation des produits. En 2018, la consommation d’énergie moyenne de nos produits a été réduite de 39 %, tandis que les émissions cumulées de GES attestaient d’une baisse de 243 millions de tonnes par rapport à 2008.
Ce graphique illustre la performance, ainsi que les objectifs en matière d’utilisation de l’énergie des sites de Samsung dans le monde. Samsung a économisé 34,3 milliards KRW en coûts d’électricité et de services publics pour des unités situées à l’étranger en 2018. Cela représente une économie de 53 % en électricité, de 9 % en CVC, de 11 % en air comprimé, de 0,1 % en générateurs d’azote liquide, de 6 % en eau, de 3 % en vapeur, de 3 % en gaz et de 13 % en d’autres catégories diverses.

La hausse de notre volume de production entraîne la création de nouvelles unités de fabrication, mais aussi l’alourdissement de notre facture énergétique. Pour limiter notre consommation d’énergie à mesure que nous élargissons notre capacité de fabrication, Samsung a défini 24 normes éco-énergétiques pour une production efficace. Ainsi, la création de nouveaux sites a été l’opportunité pour nous de développer des technologies éco-énergétiques en fonction des particularités locales, que nous avons mises à profit dès les premières étapes de la conception afin d’améliorer le rendement énergétique de chaque site. Le résultat ? En dépit d’une production en hausse, nous avons économisé 34,3 milliards KRW en coûts d’électricité et de services publics pour des unités situées à l’étranger en 2018.

Ce graphique illustre la performance, ainsi que les objectifs en matière d’utilisation de l’énergie des sites de Samsung dans le monde. Samsung a économisé 34,3 milliards KRW en coûts d’électricité et de services publics pour des unités situées à l’étranger en 2018. Cela représente une économie de 53 % en électricité, de 9 % en CVC, de 11 % en air comprimé, de 0,1 % en générateurs d’azote liquide, de 6 % en eau, de 3 % en vapeur, de 3 % en gaz et de 13 % en d’autres catégories diverses.
Ce graphique montre que Samsung Electronics œuvre en permanence à généraliser l’utilisation d’énergies renouvelables sur ses sites de production.

Chez Samsung Electronics, nous œuvrons en permanence à généraliser le recours aux énergies renouvelables.

En tant qu’entreprise mondiale leader du secteur informatique, Samsung Electronics entend exploiter toujours plus les énergies renouvelables pour lutter contre le changement climatique, avec l’annonce officielle d’objectifs clés en juin 2018.
 
- Nous opèrerons une transition totale vers les énergies renouvelables sur tous nos sites de production aux États-Unis, en Europe et en Chine d’ici à 2020.
Samsung Electronics a pour objectif à court terme de généraliser le recours aux énergies renouvelables sur ses sites aux États-Unis, en Chine et en Europe pour commencer, là où les infrastructures requises sont existantes. C’est un objectif fort que l’entreprise entend bien atteindre au prix d’efforts considérables.
Nous avons commencé par recourir à 100 % aux énergies renouvelables pour les besoins en électricité de notre siège régional et du site de production de semi-conducteurs aux États-Unis en 2019. La même année, par mesure de prévention, nous avons également opéré une transition totale vers les énergies renouvelables sur notre site de production slovaque en Europe. Par la suite, nous avons prévu d’instaurer progressivement le recours à des énergies renouvelables pertinentes selon les régions sur d’autres sites de production aux États-Unis et en Europe. Par ailleurs, nous avons installé une unité de production d’électricité solaire de 5,5 MW sur les toits de nos sites de production de téléviseurs et de semi-conducteurs en Chine. Comme c’est déjà le cas en Corée, l’électricité produite est exclusivement dédiée à l’exploitation des installations de production et auxiliaires.
 
- Nous installerons des unités de production d’énergie solaire et géothermique sur les parkings et les toits de tous nos sites de production nationaux tels que Suwon, Hwaseong et Pyeongtaek d’ici à 2020.
Conformément à l’objectif du gouvernement coréen de recourir aux énergies renouvelables à hauteur de 20 % d’ici à 2030 et à hauteur de 30 %-35 % d’ici à 2040, le site de production de Suwon de Samsung Electronics s’est équipé d’unités de production d’énergie solaire d’une capacité totale de 1,9 MW sur le parking aérien et sur les toits de cinq unités de recherche dans le cadre d’un projet pilote national. L’énergie générée par ces installations photovoltaïques est directement utilisée pour les unités de recherche et le parking concernés. Grâce au suivi des résultats de ce projet pilote, nous entendons poursuivre l’installation d’unités de production d’énergie solaire et géothermique dans des centres dédiés à la logistique et d’autres sites de production majeurs à Hwaseong et Pyeongtaek d’ici à 2020.

- Depuis 2019, avec l’évaluation de l’impact de notre chaîne d’approvisionnement par le CDP, nous entendons recommander à nos 100 principaux partenaires commerciaux de définir des objectifs en matière d’énergies renouvelables.
Afin d’aider nos partenaires commerciaux à recourir toujours plus aux énergies renouvelables, Samsung Electronics entend rejoindre l’initiative du CDP pour que nos 100 principaux partenaires commerciaux, en fonction de l’approvisionnement fourni, définissent des objectifs en matière d’énergies renouvelables pour en généraliser l’utilisation et favoriser l’instauration d’un environnement plus sain.

Énergie renouvelable utilisée par les sites mondiaux
Ce graphique illustre l’utilisation des énergies renouvelables sur les sites mondiaux. En 2015, 92,06 GWh d’énergies renouvelables utilisées ; en 2016, 181,77 GWh ; en 2017, 228,5 GWh ; en 2018, 1 356,5 GWh.

Nous menons des projets pour lutter contre le changement climatique qui s’opère dans le monde.

Samsung Electronics mène une foule d’initiatives visant non seulement à réduire les émissions de carbone mondiales, mais aussi à contribuer à créer un environnement meilleur.
Près de 80 % de la population de Mombasa, au Kenya, recourent au charbon comme source d’énergie du fait d’un approvisionnement en électricité insuffisant. La combustion du charbon entraîne la production de substances nocives à l’origine de l’augmentation du taux de mortalité précoce parmi les habitants du Kenya. Par ailleurs, le recours excessif au charbon exacerbe la pollution de l’air et accélère la déforestation.
Samsung Electronics s’est porté volontaire pour résoudre ce problème. Dans le cadre de notre initiative face au changement climatique, nous avons signé un accord avec Green Development et trouvé des moyens d’aider les habitants de Mombasa à vivre dans un environnement plus sain. Compte tenu du nombre relativement élevé de raffineries de sucre, la fabrication du bioéthanol coûte moins cher au Kenya. Samsung Electronics a donc investi un million d’euros pour équiper des foyers de Mombasa de cuisinières au bioéthanol. Et comme le bioéthanol a un rendement thermique six fois plus élevé que celui du charbon, cette initiative a eu pour double effet de réduire l’émission de substances nocives et d’apporter des équipements garantissant la sécurité des utilisateurs. Samsung Electronics a ainsi contribué avec succès à offrir un style de vie plus sain et plus sûr aux habitants de Mombasa, en plus de réduire les émissions de gaz à effet de serre.
En partenariat avec Green Development, Samsung Electronics entend poursuivre ses efforts pour dynamiser l’économie régionale et améliorer l’environnement en informant les habitants sur l’approvisionnement, la production et la vente de bioéthanol et de cuisinières adaptées.

Photo de Samsung Electronics menant des projets pour lutter contre le changement climatique dans le monde.

Le tri des emballages en France

Emballages  : en savoir plus sur le tri des différents emballages Samsung en France.
Conformément au décret d’application n° 2014-1577 du 23 décembre 2014 relatif à la signalétique commune des produits recyclables qui relèvent d'une consigne de tri, inscrit dans les articles R541-12-17 et R541-12-18, Samsung Electronics France vous informe que les éléments d’emballages en papier et cartons doivent faire l’objet d’un tri séparé pour être recyclés.
Les autres éléments sont à jeter à la poubelle des déchets ménagers.
Pour les éléments en plastique, il convient de vous rapprocher des autorités locales pour connaître les consignes de tri qui s’appliquent sur votre commune. Vous pouvez aussi consulter le site de l’ADEME : http://www.ademe.fr/particuliers-eco-citoyens/dechets/bien-jeter/faire-déchets

 
Nos produits éco-responsables pour une planète saine
Image d’arrière-plan de la page dédiée aux produits éco-responsables
When I began my career, I found that, with the help of advanced technology, I could help patients learn more about their conditions. We think that the training program has made great contributions in the training of doctors here in Guangxi. Every time I see the heartbeat of a fetus on the screen, I feel very proud to be a doctor in the Ultrasound Department.