Actualités

Les écrans investissent les points de vente

Bien utilisés, les écrans contribuent à dynamiser et développer l’activité d’un point de vente.

30/10/2017

Capter l’attention du client sur une promotion, mettre en situation un produit, créer de l’animation… Les écrans investissent les vitrines et les linéaires des magasins. Bien utilisés, ils contribuent à dynamiser et développer l’activité du point de vente.

A Londres, capitale européenne du shopping, les écrans font partie intégrante du décor des grandes artères commerçantes. Ils sont partout ou presque. En vitrine, où ils attirent l’oeil des passants, dans les linéaires où ils créent de l’animation, à la caisse où ils font patienter les clients. Les marques les utilisent pour valoriser leur image, mettre en scène leurs nouvelles collections, booster leurs opérations commerciales.
En France, le phénomène est moins visible, mais il gagne du terrain. Les chaines de magasins sont de plus en plus nombreuses à s’équiper d’écrans. Des enseignes de la grande distribution leur emboîtent le pas, comme Auchan ou Intermarché. Loin d’être un effet de mode, cette arrivée de l’écran dans l’univers de la distribution s’inscrit dans une tendance profonde et durable : celle de la digitalisation des points de vente. Une mutation qui va de pair avec l’utilisation croissante des outils communicants par le consommateur.

Communication dynamique
Support de communication dynamique par excellence, l’écran capitalise plusieurs atouts. D’abord, il offre une excellente visibilité. Rien de tel qu’une grande dalle de moniteurs, installée en devanture, pour capter l’attention des passants. L’impact visuel est bien plus fort que celui d’une vitrine classique. Ce qui augmente la fréquentation du point de vente.
A l’intérieur du magasin, l’utilisation d’écrans permet de créer une ambiance visuelle et sonore, valorisante pour la marque et ses produits. C’est aussi un support commercial efficace. Habilement disséminés aux emplacements stratégiques, les écrans permettent d’attirer l’attention des clients sur un rayon donné, de mettre l’accent sur une promotion, de diffuser des informations sur un produit. Là encore, l’affichage dynamique capte l’attention du consommateur, de manière beaucoup plus efficace qu’une PLV classique.
« L’utilisation des écrans crée des interactions supplémentaires avec la clientèle, témoigne Nicolas Besnard, responsable Médias points de Vente à la direction de la communication d’Intermarché. Ils permettent de relayer les opérations nationales, mais aussi les promotions locales, propres à chaque magasin. C’est un outil qui contribue à donner une image moderne et dynamique de la marque ».

Interactivité
Interactif, l’écran peut aussi être mis à la disposition des vendeurs, sous forme de tablettes tactiles, permettant par exemple de visualiser l’ensemble des gammes de produits référencés, des coloris disponibles, de vérifier leur disponibilité, et même d’encaisser le paiement pour éviter au client l’attente en caisse.

Aujourd’hui, les solutions sont accessibles et répondent à un large éventail de besoins. Outre les tablettes tactiles, on trouve sur le marché des gammes de produits complètes, qui vont des grands écran LED rétro-éclairés capables d’adapter automatiquement leur luminosité en fonction de la lumière extérieure, à des petits modèles compacts, qui se glissent au milieu des rayonnages ou sur les présentoirs des caisses enregistreuses. Grâce au Wifi et à des lecteurs multimédia embarqués, ces matériels sont administrables à distance, ce qui permet de gérer des contenus identiques ou personnalisés, sur plusieurs écrans, répartis sur différents points de vente. Les enseignes qui se sont mises à l’heure londonienne ont bien compris l’intérêt qu’il y avait à en tirer.