Actualités

Les prochaines percées dans l’univers des objets connectés

Les objets connectés sont en passe de transformer notre quotidien. En enrichissant l’expérience client, ils pourraient se rendre indispensables aux consommateurs.

30/10/2017

Après l’avènement du web, la montée en puissance des réseaux sociaux et l’explosion du mobile, la prochaine révolution Internet sera, à n’en pas douter, celle des objets connectés. « Un cercle vertueux est en marche. Nous pensons qu’il se trouvera plus de 30 objets connectés par foyer en 2020 et il devrait se vendre d’ici là 2 milliards d’objets connectés en France », explique François Klipfel, Directeur Général Adjoint chez GfK Consumer Choices France, en commentant les résultats du marché des biens techniques en février 2015. De fait, toutes les catégories de produits sont concernées. Des téléviseurs, en passant par les montres, lunettes, pèse-personnes, et bien sûr mondes virtuels… chaque semaine voit surgir son lot de nouveautés.

L’essor des téléviseurs connectés

Objet en vogue, les téléviseurs "connectables" à Internet sont désormais courants. Les résultats de la troisième vague de l'Observatoire des Objets Connectés, réalisé par Harris Interactive et l'EBG, dévoilé le 24 février 2015, l’assurent. L'objet gagnant de cette troisième vague est la TV connectée qui progresse à la fois en termes d'intérêt (40% des Français se disent intéressés (+5 points) et 75% des technophiles (+10 points)) et d'intention d'achat à moins d'un an (8% des Français (+2 points) et 20% des technophiles (+4 points)).

La révolution du bien-être et de la santé connectée

Dans ce sillage, c’est aussi bien sûr les secteurs de la santé et des vêtements intelligents qui s’engagent dans cette révolution. « Les objets utilisés comme capteurs de données, jusque-là peu ou pas mesurées, vont connaître un succès important. Mesures et analyses de données de santé, des performances sportives, de poids, qualité du sommeil etc. contribueront à développer la sécurité, le bien-être et la valorisation sociale des utilisateurs », souligne Vincent Frattaroli , CEO de l’agence Backelite, dans une tribune publiée sur le Huffingtonpost.fr.

La réalité virtuelle

Autre innovation de rupture qui devrait prendre de l’essor, la réalité virtuelle. Le casque -qui a l’apparence d’un masque de ski à l’instar du Samsung Gear VR, est autonome et alimenté par la batterie du smartphone qui lui sert d’écran. « Ce que vous voyez c’est par exemple l’écran d’un Galaxie Note 4 ou d’un S6, une fois chaussé et connecté le casque », souligne Michel Bam, co-fondateur Mandø Productions, une société indépendante de production de jeux vidéo et de réalité virtuelle. L’utilisateur est immergé dans un univers et ce qu’il voit suit le mouvement de sa tête. « La réalité virtuelle est une rupture. La précédente était celle de l’Ipad. Il y a incontestablement un effet wow (ou waouh ) », ajoute Michel Bams.
A l’avenir, ces technologies pourraient devenir particulièrement utiles pour découvrir des lieux inconnus, réserver des vacances, visiter des appartements à distance, etc. « La progression de l’équipement dans les foyers de la réalité virtuelle va être très rapide dans les 5 ans », estime Michel Bams. De belles perspectives…