Actualités

Le Shadow IT sort de l'ombre

“Etre au marketing et partager des documents avec un partenaire en utilisant un compte personnel Dropbox". Voilà une situation classique en entreprise mais ... dangereuse ! En effet, n’importe quel utilisateur a accès à une application, sans aucune contrainte technique ! Bienvenue dans le monde du S

30/10/2017

Un phénomène qui prend de l'ampleur si on s'en réfère à l'enquête menée par Gartner. Celle-ci * estime que cette année, 35% des dépenses informatiques se feront en dehors du budget de la DSI. Motif : les salariés concernés estiment devoir contourner les procédures de l’entreprise pour travailler plus efficacement.
"Le shadow IT émane notamment des directions marketing, qui cherchent des solutions à court terme, pour répondre aux besoins du moment. Faute de temps ou par méconnaissance, elles s’affranchissent des contraintes de la DSI qui s’inscrit dans des réflexions de plus long terme", explique Maxime Guirauton, directeur marketing et communication chez Samsung Business.

Le Shadow IT ne date pas d'hier. Mais aujourd'hui, le phénomène a réellement pris de l'importance et entraîne de fortes nuisances. En effet, ces logiciels non-approuvés engendrent une consommation de la bande passante, un ralentissement des réseaux ainsi que de sérieux problèmes de conformité... Sans oublier le gros coût financier imposé aux DSI. La moitié des administrateurs informatiques interrogés pour une enquête de PwC** pensent ainsi que la gestion du Shadow IT représente 50 % de leur budget !
Mais le principal souci porte sur la sécurité. En effet, les outils grand public souvent utilisés ne suivent pas les règles de l'entreprise et ne prennent pas en compte ses obligations réglementaires et juridiques (confidentialité, fuite de données, etc.).

Evolution à la vitesse du numérique

Tous les secteurs ne sont cependant pas logés à la même enseigne. "Les acteurs du retail par exemple ont pris le problème à bras le corps, relève Maxime Guirauton. C'est d'ailleurs logique : dans cet univers, l'importance de la donnée est telle que les services concernés ont bien compris qu'ils ne pouvaient travailler dans leur coin, sans se soucier de ce que faisaient les autres". Comment en effet assurer la cohérence et l’intégrité des données au niveau de l’organisation quand chaque service peut créer son propre référentiel ? La DSI possède la vision transversale de tous ces flux et en poussant la collaboration entre services et le travail en binôme, elle peut fournir des solutions.
A elle d'être proactive et d'évoluer au même rythme que les innovations marketing, même si le tempo s'accélère.
En effet, plus les entreprises s'habituent à fonctionner à la vitesse du digital, en ayant recours à de l'IT pour optimiser l'expérience client, plus la DSI doit être préparée à accélérer le développement des applications natives dans le Cloud. "D'ailleurs, lorsque nous vendons des outils qui exploitent le cloud, nous accompagnons le client dans sa réflexion en lui exposant les best practices, assure Maxime Guirauton. Nous insistons sur les enjeux de l'intégration de données, et par ricochet l'intérêt de rapprocher les directions".

Car au final, elles poursuivent en effet le même but : améliorer le service et augmenter le panier moyen. Cqfd.
* Gartner Top Predictions for 2012 and Beyond
** Enquête PWC,« Raising your digital IQ », 2013