Produits éco-responsables

Nos produits éco-responsables contribuent à la santé de la planète

Une image visuelle clé de la page Produits éco-responsables

Samsung Electronics accorde la priorité absolue à l’environnement, de la phase de planification du produit jusqu’à sa mise au rebut. Notre processus d’éco-conception, adopté en 2004, effectue une analyse complète de l’impact environnemental potentiel de chaque produit. Nous mettons tout en œuvre pour concevoir des produits aussi éco-responsables que fonctionnels : nos innovations utilisent les ressources de manière durable et sont faciles à recycler. Voilà pourquoi nos produits sont considérés comme éco-responsables dans le monde entier.

Indicateur de performance clé : Développer des produits éco-responsables

Le taux de développement de produits éco-responsables est de 97 % pour 2019.
En 2019, le nombre de modèles de certifications environnementales globales était supérieur à 900.
Évaluation de l’impact environnemental des produits principaux

Samsung Electronics effectue des évaluations environnementales sur ses produits dès l’étape de développement grâce à son système interne. Afin de gagner la confiance du public en notre système d’évaluation, nous avons adopté les critères de la certification Eco-Label, la certification délivrée aux produits éco-responsables par le ministère de l’Environnement coréen, la certification Electronic Product Environmental Assessment Tool (EPEAT) aux États-Unis et la certification de l’Association of Home Appliance Manufacturers (AHAM) des États-Unis.

Impact environnemental des produits – Évaluation du cycle de vie

Afin d’évaluer l’impact environnemental potentiel de ses produits tout au long de leur cycle de vie (production, utilisation et élimination), Samsung Electronics effectue une évaluation du cycle de vie (LCA) et exploite les résultats durant le développement des produits. En 2019, la LCA a été réalisée sur des moniteurs de 24 pouces, et les résultats ont gagné en crédibilité en obtenant la certification de déclaration environnementale produit (EPD) d’UL aux États-Unis. Samsung Electronics a analysé l’impact du moniteur sur le réchauffement climatique à chaque étape de son cycle de vie (préproduction, production, distribution, utilisation et élimination) dans 12 zones d’impact environnemental¹⁾.
Les résultats ont montré que 76 % de l’impact provenait de l’étape d’« utilisation ». En effet, la génération d’énergie consommée pendant l’« utilisation » du moniteur provoque des gaz à effet de serre importants. À l’avenir, nous allons exploiter ce résultat durant l’étape de développement pour essayer de réduire la consommation d’énergie, notamment en mode veille.

Une image des résultats de l’évaluation de l’impact d’un moniteur de 24 pouces (S24E650PL) sur le réchauffement climatique 21.7 % : Préproduction 0.3 % : Fabrication 0.7 % : Distribution 75.6 % : Utilisation 1.7 % : Élimination
Résultats de l’évaluation de l’impact d’un moniteur de 24 pouces (S24E650PL) sur le réchauffement climatique 21,7 % : Préproduction 0,3 % : Fabrication 0,7 % : Distribution 75,6 % : Utilisation 1,7 % : Élimination

Nous limitons rigoureusement les substances nocives pour l’environnement
dans nos produits afin de les rendre sûrs à utiliser

Fidèle au principe du « aucun compromis dans les problématiques environnementales », Samsung Electronics gère les substances nocives pour l’environnement avec beaucoup de rigueur. En phase avec les régulations internationales les plus strictes, nous avons établi les « Normes pour le contrôle des substances utilisées dans les produits ». Nous menons des inspections préliminaires complètes et assurons un suivi de tous les composants et matières premières que nous utilisons. Nous avons volontairement élaboré des plans de réduction de l’utilisation non seulement des substances faisant l’objet de limitations, mais aussi des substances potentiellement nocives telles que le polychlorure de vinyle (PVC), les agents ignifuges bromés (BFR), le béryllium et l’antimoine. Nous réduisons constamment l’utilisation de matériaux nocifs pour l’environnement dans nos produits.
Samsung Electronics gère de manière proactive les substances nocives pour l’environnement depuis 2004, soit deux ans avant la directive européenne RoHS pour la restriction de substances dangereuses. La volonté d’établir une gestion en interne plus stricte avant que l’Union européenne ne mette en vigueur sa directive traduisait bien la philosophie de Samsung Electronics en faveur de l’environnement. En 2005, nous avons construit un laboratoire pour analyser les substances nocives pour l’environnement et les composants organiques volatiles, et nous avons mis en place un système de suivi interne. De plus, notre laboratoire d’analyse environnementale a reçu la certification KOLAS (Korea Laboratory Accreditation Scheme), ce qui renforce la fiabilité de nos analyses de données et de nos capacités expérimentales en 2019.

Photo de la gestion des substances nocives pour l’environnement
Photo de la gestion des substances nocives pour l’environnement
Une image de la classification des substances relatives à la production de produits  Substances réglementées : Les substances sont gérées par des réglementations ou conventions et sont éliminées volontairement en raison de leurs effets potentiellement négatifs sur l’environnement ou la santé  Substances à risque potentiel : Substances qui nécessitent une observation continue et qui devraient être réglementées à l’avenir.
Classification des substances relatives à la production de produits Substances réglementées : Les substances sont gérées par des réglementations ou conventions et sont éliminées volontairement en raison de leurs effets potentiellement négatifs sur l’environnement ou la santé Substances à risque potentiel : Substances qui nécessitent une observation continue et qui devraient être réglementées à l’avenir.
Histoire de la gestion des substances nocives pour l’environnement chez Samsung Electronics
produits équipés de filtres de climatiseurs et de purificateurs d’air (PHMG, PGH, PHMB, CMIT, MIT) 2018 : Interdiction de l’utilisation de quatre types de phtalates pour tous les composants (DEHP, BBP, DBP, DIBP) 2016 : Interdiction de l’utilisation de quatre types de phtalates pour les nouveaux composants (DEHP, BBP, DBP, DIBP) 2015 : Interdiction de l’utilisation du hexabromocyclododècane (HBCD) et du nonylphénol 2013 : Lancement de produits sans phtalate ni antimoine (certains composants d’ordinateurs portables, téléviseurs, moniteurs et produits de home cinéma) 2012 : - Lancement de produits sans PVC (certains composants d’ordinateurs portables, téléviseurs, moniteurs et produits de home cinéma)          - Interdiction de l’utilisation d’agents ignifuges chlorés dans les téléphones portables et les lecteurs MP3 2011 :  Lancement de téléphones mobiles complètement sans composés de béryllium 2010 : - Interdiction de l’utilisation du chlorure de cobalt          - Lancement de nouveaux téléphones mobiles, appareils photo et lecteurs MP3 complètement sans BFR et PVC 2008 : - Interdiction de l’utilisation d’acide perfluorooctanesulfonique (PFOS) et de composés d’antimoine          - Lancement de téléphones mobiles complètement sans BFR et PVC (certains modèles) 2006 : - Plans pour réduire l’utilisation de BFR et PVC 2005 : - Interdiction de l’utilisation de PBB et PBDE dans les produits et de BFR dans les emballages          - Développement d’un arbre technique destiné à réduire l’utilisation de BFR (amélioration de la chaîne logistique) 2004 : Élimination totale du cadmium (Cd), du plomb (Pb), du mercure (Hg) et du chrome hexavalent (Cr6+) 2003 : Introduction des normes relatives au contrôle des substances utilisées dans les produits
Une image montrant l’historique de la gestion des substances dangereuses par Samsung Electronics. 2019 : - Interdiction de l’utilisation de huit autres types de phtalates (DINP, DIDP, DnOP, DnHP, DMEP, DIPP, nPIPP, DnPP) - Interdiction de l’utilisation de stérilisateurs/agents anti-corrosion pour les produits équipés de filtres de climatiseurs et de purificateurs d’air (PHMG, PGH, PHMB, CMIT, MIT) 2018 : Interdiction de l’utilisation de quatre types de phtalates pour tous les composants (DEHP, BBP, DBP, DIBP) 2016 : Interdiction de l’utilisation de quatre types de phtalates pour les nouveaux composants (DEHP, BBP, DBP, DIBP) 2015 : Interdiction de l’utilisation du hexabromocyclododècane (HBCD) et du nonylphénol 2013 : Lancement de produits sans phtalate ni antimoine (certains composants d’ordinateurs portables, téléviseurs, moniteurs et produits de home cinéma) 2012 : - Lancement de produits sans PVC (certains composants d’ordinateurs portables, téléviseurs, moniteurs et produits de home cinéma) - Interdiction de l’utilisation d’agents ignifuges chlorés dans les téléphones portables et les lecteurs MP3 2011 : Lancement de téléphones mobiles complètement sans composés de béryllium 2010 : - Interdiction de l’utilisation du chlorure de cobalt - Lancement de nouveaux téléphones mobiles, appareils photo et lecteurs MP3 complètement sans BFR et PVC 2008 : - Interdiction de l’utilisation d’acide perfluorooctanesulfonique (PFOS) et de composés d’antimoine - Lancement de téléphones mobiles complètement sans BFR et PVC (certains modèles) 2006 : - Plans pour réduire l’utilisation de BFR et PVC 2005 : - Interdiction de l’utilisation de PBB et PBDE dans les produits et de BFR dans les emballages - Développement d’un arbre technique destiné à réduire l’utilisation de BFR (amélioration de la chaîne logistique) 2004 : Élimination totale du cadmium (Cd), du plomb (Pb), du mercure (Hg) et du chrome hexavalent (Cr6+) 2003 : Introduction des normes relatives au contrôle des substances utilisées dans les produits

Nous mettons en œuvre le système de certification Eco-Partner pour gérer efficacement la chaîne logistique.

Samsung Electronics réalise l’évaluation Eco-Partner sur tous les fournisseurs de produits et de pièces pour examiner minutieusement non seulement les produits, mais également les pièces.
Nous octroyons cette certification en évaluant leur conformité avec nos normes relatives au contrôle des substances utilisées dans les produits et le système de gestion de la qualité environnementale des fournisseurs. Les fournisseurs soumettent un rapport environnemental qui contient des preuves sur les informations des substances dangereuses, ainsi que des données au sujet des entreprises de matières premières. Samsung Electronics procède alors à une évaluation complète en visitant les sites de production des fournisseurs afin de vérifier les documents transmis. Pour conserver leur certification Eco-Partner, les fournisseurs doivent être audités tous les deux ans, et ceux qui échouent dans leur audit sont exclus de la chaîne d’approvisionnement. Ces méthodes nous aident à intégrer nos fournisseurs dans nos initiatives de gestion verte. Plutôt qu’une évaluation unique, nous proposons une gestion et une évaluation permanentes qui garantissent une chaîne logistique durable.

Photo du processus de certification Eco-Partner

Samsung Electronics est toujours à la recherche de nouvelles façons d’économiser l’énergie

Samsung Electronics s’efforce en permanence de fabriquer des produits à haute efficacité énergétique, qui consomment moins d’énergie tout en offrant de meilleures performances. Si un produit peut fournir des performances encore plus exceptionnelles, tout en consommant moins d’énergie, les clients peuvent alors réaliser des économies d’énergie. Il faut moins d’énergie pour créer de l’électricité, ce qui entraîne une réduction des émissions de gaz à effet de serre. Grâce à l’utilisation de technologies innovantes et à haute efficacité énergétique, la quantité d’énergie consommée pour utiliser nos produits a diminué de 42 % entre 2008 et 2019. Cela signifie que nous avons été en mesure de développer des produits plus performants qui consomment la moitié moins d’énergie. Mais notre travail ne s’arrête pas là : nous poursuivons nos recherches afin de développer des technologies révolutionnaires, qui réduiront encore davantage la consommation d’énergie.

Photo d’un produit éco-efficient

Les efforts de Samsung Electronics en faveur de l’environnement sont reconnus dans le monde entier

Les produits Samsung Electronics ont été reconnus pour leur respect de l’environnement dans de nombreux pays, notamment aux États-Unis, en Europe, en Chine et au Brésil, où ils ont reçu plusieurs certifications « vertes », notamment des écolabels et des labels empreinte carbone. Nous avons été récompensés pour nos efforts visant à concevoir et à développer des produits qui mettent l’environnement au premier plan, en nous appuyant sur des technologies de pointe. Mais notre travail ne s’arrête pas là : Samsung Electronics poursuit sa vision « PlanetFirst », qui accorde à la Terre et à l’environnement une priorité absolue. Objectif : améliorer votre quotidien tout en respectant la planète de manière durable.

Voici le label environnemental global et la déclaration produit environnementale de Samsung Electronics. Le label environnemental global comprend celui de la Corée, de la Chine, de la Suède, de l’Europe du Nord, de la Russie, des États-Unis et du Brésil. La déclaration produit environnementale inclut le Carbon Trust du Royaume-Uni, l’empreinte eau de la Corée et la déclaration produit environnementale (EPD) d’UL des États-Unis.
Voici le label environnemental global et la déclaration produit environnementale de Samsung Electronics. Le label environnemental global comprend celui de la Corée, de la Chine, de la Suède, de l’Europe du Nord, de la Russie, des États-Unis et du Brésil. La déclaration produit environnementale inclut le Carbon Trust du Royaume-Uni, l’empreinte eau de la Corée et la déclaration produit environnementale (EPD) d’UL des États-Unis.
Conserver, utiliser plus longtemps et réutiliser
Image de fond de la page Efficacité des ressources