Équipe SSIC

Note de la rédaction : nous tiendrons cette page à jour en y ajoutant les notes, les réflexions et les photos de l'événement. 25 Mai - Ajout des résultats du concours de présentation d'argumentaire des start-ups. 24 Mai - Ajout des notes de la conférence-débat de Luc Julia ci-dessous.

Mise à jour 3 - Résultats du concours de présentations d'argumentaire de start-ups

Photo des équipes participant au concours de présentation d'argumentaire des start-ups à VivaTech
Les participants au concours d'argumentaire organisé par Samsung saluent la foule en compagnie des juges

Nous avons participé à un concours d'argumentaire énergique cet après-midi à VivaTech ! Les équipes ont couvert une variété de sous-thèmes engobant l'IA, et tous les pitchs étaient impressionnants.

Et le gagnant est Diabeloop S.A ! . Diabeloop fabrique un pancréas artificiel pour résoudre les problèmes liés au traitement complexe et propice aux erreurs du diabète de type 1. Leur dispositif utilise trois composants qui reproduisent les fonctions du pancréas : un capteur de glucose sanguin, une pompe à insuline et un algorithme complexe qui détermine la dose optimale d'insuline à fournir. Les données sont envoyées en parallèle à un service de suivi pour améliorer le traitement à long terme.

En tant que lauréats du concours, Diabeloop aura l'opportunité de collaborer avec nous sur un projet de validation de concept.

Nicolas Autret et Olivier Sancier
Nicolas Autret sur la scène Pitch A

Les autres concurrents ayant participé :

Tous les concurrents ont été enthousiasmants, avec des produits et des idées impressionnants et bien pensés. Des robots de bien-être aux outils pour améliorer l'efficacité de la fabrication et les relations médecin-patient, ils ont tous montré des utilisations novatrices de l'IA pour rendre le monde meilleur. Nous leur souhaitons bonne chance.

Notre nouveau bureau de SSIC Paris ouvrira ses portes prochainement, donc gardez un œil sur ce site pour connaître les offres d'emploi !

Mise à jour 2 - Résultats du concours d'argumentaire des start-ups

Si vous participez à VivaTech, joignez-vous à nous pour notre concours de pitchs de start-ups, le 25 mai sur la scène Pitch A du 11: 30 - 13:00. Voir ci-dessous la liste des entreprises concurrentes. Nous avons hâte d'entendre ce qu'ils ont à dire !

Mise à jour 1 - Panel de discussion : « L'avant-garde de l'intelligence artificielle »

Natasha Lomas, journaliste senior chez TechCrunch, a dirigé la discussion avec le vice-président de l'innovation de Samsung, Luc Julia, et le PDG d'AnotherBrain, Bruno Maisonnier. La conversation a porté sur ce qui constitue l'IA, si nous devons nous en inquiéter, et comment nous devons envisager l'avenir.

Luc Julia à VivaTech en compagnie de Bruno Maisonnier et Natasha LomasLuc a souligné qu'actuellement, bien que nous disposons de l'apprentissage automatique et de réseaux de neurones, il n'y a vraiment rien qui puisse s'approcher d'une intelligence artificielle innovatrice et réellement pensante. Cette technologie, estime-t-il, ne sera pas à notre portée avant au moins 30 ans. Il a également noté que les gens utilisent le mot « intelligence » sans vraiment comprendre ce que cela signifie lorsqu'on parle d'une machine.

Luc s'inquiète d'une « traversée du désert de l'IA » (où l'investissement se tarirait) parce qu'il y a beaucoup de gens qui nous disent que l'IA finira par se retourner contre nous, qu'elle doit être fortement réglementée, ou qu'elle est carrément dangereuse. Cela peut susciter des frayeurs chez les investisseurs et les innovateurs.

Devons-nous vraiment craindre l'IA ? Luc croit que les machines ne nous feront aucun mal tant que nous ne le leur demanderons pas de le faire. Cela a conduit à son observation selon laquelle, à l'heure actuelle, l'IA ne repose que sur les mathématiques pour la majeure partie, et que le domaine ne décollera pas tant qu'il ne deviendra pas beaucoup plus multimodal et multidisciplinaire. Les intervenants ont passé beaucoup de temps à discuter des applications de l'IA à la biologie, mais ont également souligné qu'elles ne se limitent pas seulement aux sciences, comme nous commençons à le voir maintenant. Qu'en est-il en effet de la philosophie ou de l'histoire? Nous avons besoin de plus de penseurs de ce type qui sortiront de leur zone de confort et scruteront le monde en réfléchissant à ce à quoi l'IA pourrait ressembler et à son utilité pour leurs domaines et pour l'humanité.

Luc Julia et Bruno Maisonnier à VivaTechLorsqu'ils ont été interrogés sur la réglementation, Luc et Bruno ont été d'avis que l'intelligence artificielle ne devait pas être réglementée à ce stade, que ce n'était pas la meilleure façon de laisser la technologie se développer. Elle sera réglementée au moment opportun. Pas besoin de le faire de manière préventive. Le plus important est de faire comprendre au public ce qu'est l'IA, ce qu'elle peut faire et comment elle peut améliorer les vies.

Enfin, la parole a été donnée aux participants qui souhaitaient poser des questions ou formuler des observations. L'une des questions consistait à savoir si la technologie nous rendrait plus intelligents ou plus stupides. Luc a dit que tout dépend de nous - la technologie peut nous aider pour les choses rébarbatives, comme se rappeler des numéros de téléphone ou d'autres choses triviales mais qui sont pourtant nécessaires. Une fois cela accompli, nous pouvons passer à des choses plus évoluées et plus palpitantes !

 

Publication initiale

VivaTech est enfin là ! Nous sommes ravis d'être à Paris pour cet événement, qui se tiendra du 24 au 26 mai, et nous aurons trois jours bien chargés.

Faisant office de « rendez-vous mondial pour les start-ups et les leaders », VivaTech rassemble des investisseurs, des cadres, des start-ups et des universitaires pour 3 jours à Paris. Des représentants de Samsung Strategy and Innovation Center et de Samsung Catalyst Fund , dont Katia Almasque, David (Dede) Goldschmidt, Nicolas Autret et Luc Julia, participeront à l'événement.

Premièrement, l'IA est là, elle change nos vies de façon subtile, passant inaperçue dans la plupart des cas. Pourtant, le domaine en est encore à ses balbutiements. De grandes questions se profilent : jusqu'où pouvons-nous aller ? Et jusqu'où devons-nous aller ? Natasha Lomas, journaliste chevronnée à TechCrunch, dirigera un panel de discussion sur « L'avant-garde de l'intelligence artificielle », avec Luc Julia, vice-président de l'innovation chez Samsung, et Bruno Maisonnier, PDG d'AnotherBrain. Vous les trouverez sur la scène-X, le 24 mai à 14:20 .

Samsung est également le sponsor d'un concours de pitchs de startups sur l'IA. Les inscriptions sont désormais closes mais nous vous invitons aux présentations de pitchs le 25 mai sur la scène Pitch A de 11h30 à 13h00. Les start-ups sélectionnées pour participer à la compétition sont :

Nous attendons avec impatience une discussion animée sur des sujets aussi divers que l'IA médicale, les échanges de données mondiales et la robotique du bien-être.

Nous espérons vous voir à Paris. Nous vous prions de vous présenter si vous voyez un badge Samsung Catalyst Fund ou un logo Samsung Strategy and Innovation Center !