Actualités

Les 5 points forts du vendeur augmenté

Face à un client toujours plus connecté, le rôle du vendeur évolue.

30/10/2017

Dans des magasins ré-enchantés où les clients sont une majorité à faire usage de leur smartphone, le vendeur digital est de la partie. Comment ? En lui offrant une palette d'outils digitaux pour faciliter son travail, et améliorer la relation client, en connectant sur des terminaux mobiles les informations produits, les données clients et les moyens de paiement. Une technologie 3.0 qui lui permet même de revaloriser son rôle vis-à-vis des consommateurs et de devenir tour à tour coach, ambassadeur de marque, conseiller… Bienvenue dans un monde où le vendeur s’inscrit au cœur de l'expérience client.

1 - Il voit ses tâches simplifiées au quotidien. Avec le smartphone ou la tablette, le vendeur peut agréger la plupart des services autrefois gérés manuellement : entrées en stock, inventaires, étiquetages, accès statistiques de vente, etc. Grâce au temps ainsi libéré, il se rend davantage disponible auprès des clients. De plus, grâce à son appareil mobile, il peut recevoir directement une alerte si un produit vient à manquer.

2 - Il connaît mieux son client. Les informations obtenues grâce à la géolocalisation bénéficient au vendeur qui va pouvoir enrichir sa connaissance client. Il repère le consommateur pour établir son profil et identifier ses besoins. Grâce aux données plus précises qu’il récupère sur sa tablette (l’historique des achats, les échanges déjà effectués avec le service client), il noue ensuite un échange personnalisé et est capable d’offrir un service sur-mesure, et donc à plus forte valeur ajoutée.

3 - Il connaît mieux son produit. Les tablettes mises à la disposition du vendeur font apparaître les fiches produits. Les bornes donnent directement accès aux catalogues produits. Les écrans offrent des démonstrations de produits… Tout ceci contribue à une meilleure connaissance de l’offre en magasin.

4 - Il augmente ses ventes en proposant plus de services. Le vendeur peut pleinement exercer son rôle de conseiller, s’aidant de sa tablette qui lui permet d’aider les clients, fort de toutes les ressources nécessaires sous la main (par exemple, la commande en ligne d’un produit manquant). De plus, il dispose des niveaux de stocks du magasin, de ceux aux alentours et du e-commerce. Il peut donc réserver un article, proposer des produits de substitution ou de la vente additionnelle…

5- Il reste en contact permanent avec le client.
Grâce au digital, l’expérience d’achat se transforme en un continuum d’interactions avec la marque ou l’enseigne, via le web, le mobile ou les réseaux sociaux. En amont et en aval du passage en magasin, le collaborateur connecté réalise un accompagnement du consommateur tout au long de son expérience, du conseil sur les produits, à la proposition d'offres adaptées, jusqu'à la concrétisation de ses achats.