Infographique

Audition des témoins en RV

Oct 30. 2017

Une audition des témoins plus fiable grâce à la RV
« Il avait les cheveux noirs et une cravate rouge. À moins que ce ne soit l’inverse… » La fiabilité de notre mémoire laisse parfois à désirer. C’est fâcheux, par exemple quand on oublie où on a garé sa voiture. Et ça devient carrément dramatique quand une personne peut être envoyée en prison sur la base de notre témoignage. L’utilisation de lunettes de RV lors de l’audition de témoins permet heureusement de réduire le risque de souvenirs imprécis, comme le révèle une étude.

Les auditions de témoins sont cruciales pour la recherche ou la condamnation d’un suspect. D’où l’importance de témoignages conformes à la vérité. C’est là que le bât blesse : notre mémoire nous joue parfois des tours. Il lui arrive d’oublier certains détails, mais aussi d’en inventer qui n’ont absolument pas eu lieu.

Qui plus est, nous parvenons difficilement à évaluer la fiabilité de nos propres souvenirs. Conclusion : nous courons non seulement le risque de faire de fausses déclarations, mais nous sommes aussi fermement convaincus de dire la vérité. À l’inverse, nous avons parfois des doutes lorsque nous avons raison.

Voilà qui peut avoir des conséquences catastrophiques dans le cadre d’une enquête judiciaire. Il existe heureusement des techniques pour accroître la fiabilité de nos souvenirs.

Retour sur la scène de crime

Les experts savent depuis longtemps qu’il peut s’avérer utile de ramener un témoin sur les lieux du délit. C’est ce que l’on appelle la reconstitution du contexte : le fait de se rappeler le contexte d’un événement permet de réactiver des souvenirs enfouis.

La reconstitution du contexte s’effectuait jusqu’à présent de deux manières :


- physique : visite du lieu du délit avec le témoin ;

- mentale : avec l’aide d’un professionnel, le témoin repense intensément au lieu du délit.


Grâce à la technologie, une troisième forme de reconstitution du contexte fait son apparition : la recréation réaliste de la scène à l’aide de la réalité virtuelle (RV). Cette méthode pourrait-elle s’avérer aussi efficace que les autres, voire plus ? Jeroen Timmer, expert en recherche, a voulu mener l’enquête.

La RV l’emporte
Timmer a invité une centaine de sujets dans un bureau de police – soi-disant pour participer à une expérience. Pendant l’explication, deux d’entre eux en sont venus aux mains. Il s’agissait d’acteurs professionnels que Jeroen avait engagés aux fins de la vraie étude : vérifier l’exactitude avec laquelle les sujets se souviennent d’un événement.

Une semaine plus tard, tous les sujets sont revenus au bureau de police. À leur grand étonnement, ils ont été interrogés à propos de l’incident dont ils avaient été témoins la semaine précédente. 24 d’entre eux portaient un casque Samsung Gear VR leur permettant de visualiser virtuellement le lieu de l’incident.

Verdict ? Les sujets équipés du casque Gear VR ont fait des déclarations plus fiables que les autres – même ceux qui sont retournés physiquement sur le lieu de l’incident. Ils ont donné davantage de détails corrects et ont mieux évalué la qualité de leurs déclarations.

Un résultat remarquable ? Timmer avance plusieurs explications. Par exemple : le fait de retourner physiquement sur le lieu du délit peut engendrer du stress et entraver la formation des souvenirs L’effet de nouveauté n’est pas non plus exclu : l'utilisation d’une nouvelle technologie dope parfois naturellement les performances.

Une technologie prometteuse

Quoi qu’il en soit, les services de police ont de quoi se réjouir, car une visite physique sur une scène de crime est souvent fastidieuse. Qui plus est, le lieu d’un délit peut changer rapidement d’aspect – notamment entre l’hiver et l’été. La réalité virtuelle offre donc une alternative pratique et fiable.

Timmer a conclu son étude en donnant un bon conseil aux enquêteurs : même si les auditions de témoins en RV n’en sont qu’à leurs balbutiements, commencez dès maintenant à prendre des photos à 360° du lieu du délit. Les futurs Sherlock Holmes vous remercieront.