Droits du travail et de l’homme

Droits du travail et de l’homme

Nous nous efforçons de
respecter les normes
les plus strictes

Nous nous efforçons de
respecter les normes
les plus strictes

Deux femmes et un homme sont assis dans des fauteuils autour d’une table basse dans un espace de bureau lumineux et sourient. Les femmes se serrent la main. Deux femmes et un homme sont assis dans des fauteuils autour d’une table basse dans un espace de bureau lumineux et sourient. Les femmes se serrent la main.

Nous respectons la liberté et les droits fondamentaux auxquels tout le monde a droit

Nous garantissons l’égalité des chances à tous nos employés et candidats, et nous ne tolérons aucune forme de discrimination. Nous respectons également la liberté d’association de tous nos employés. En outre, nous nous efforçons d’intégrer le respect des droits de l’homme à notre activité afin de protéger et de promouvoir les droits de nos employés et des personnes dans notre chaîne logistique.

Notre cadre pour les droits du travail et de l’homme

Afin de respecter les Principes directeurs des Nations Unies relatifs aux entreprises et aux droits de l'homme (UNGP), nous avons établi et intégré notre propre cadre des droits de l’homme pour identifier, prévenir, atténuer et tenir compte de tout impact négatif sur les droits de l’homme dans nos activités commerciales.

Nous nous efforçons également de veiller à ce que nos fournisseurs de premier niveau appliquent le même degré de surveillance des risques liés aux droits de l’homme dans leurs opérations. De plus, nous leur demandons d’obliger leurs fournisseurs, ou sous-traitants secondaires de Samsung, à appliquer des politiques aussi rigoureuses en matière d’environnement de travail.

Un diagramme des six droits et principes, affichés dans un anneau de forme hexagonale : Politiques, Diligence raisonnable, Accès aux recours, Transparence et Reporting, Engagement des parties prenantes et Gouvernance. Un diagramme des six droits et principes, affichés dans un anneau de forme hexagonale : Politiques, Diligence raisonnable, Accès aux recours, Transparence et Reporting, Engagement des parties prenantes et Gouvernance.

Gouvernance

Notre Comité mondial sur les questions liées au travail (Global Labor Issues, GLI) gère les impacts et les risques sur le travail et les droits de l’homme. Le Comité GLI, qui se réunit toutes les deux semaines pour discuter des questions relatives au travail et aux droits de l’homme, est composé de cadres et d’employés de six fonctions (Équipe des ressources humaines, Service juridique, Centre de collaboration des partenaires, Centre de durabilité de l’entreprise, Centre EHS mondial, Équipe des relations avec les investisseurs). Toutes les questions importantes sont remontées au Conseil de la durabilité, qui se compose de cadres clés, puis à la haute direction.

Une image représentant un cadre de forme pyramidale. De haut en bas : le Conseil d’administration, le Comité de gouvernance, le Conseil de durabilité, le Comité GLI  (problèmes liés aux travail). Une image représentant un cadre de forme pyramidale. De haut en bas : le Conseil d’administration, le Comité de gouvernance, le Conseil de durabilité, le Comité GLI  (problèmes liés aux travail).

Politiques

Nous avons établi un solide ensemble de politiques relatives au travail et aux droits de l’homme basées sur la Déclaration universelle des droits de l’homme, les Principes directeurs des Nations unies relatifs aux entreprises et aux droits de l'homme (UNGP) ; les Directives de l’Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE) pour les entreprises multinationales ; la Convention internationale des droits de l'enfant (CIDE) et la Déclaration de l’Organisation internationale du travail (OIT) relative aux principes et droits fondamentaux au travail. Nous respectons également le Code de conduite de la Responsible Business Alliance (RBA), ainsi que les lois et réglementations des pays dans lesquels nous exerçons nos activités.

Une vue rapprochée des mains d’un homme travaillant sur un ordinateur portable. Un document représentant une liste de contrôle est projeté devant l’écran de l’ordinateur. Une vue rapprochée des mains d’un homme travaillant sur un ordinateur portable. Un document représentant une liste de contrôle est projeté devant l’écran de l’ordinateur.

Code mondial de conduite et directives

Tous les employés sont tenus de se conformer au « Code de conduite mondial » et aux « Règles de conduite commerciale » qui s’inscrivent dans nos efforts d’être plus responsables dans nos activités commerciales.

Politiques relatives au travail

Nous élaborons et mettons en œuvre un ensemble de politiques dédiées à la protection des groupes vulnérables.

Nous dispensons à nos employés des programmes de formation adaptés à chaque lieu de travail, dans le but de se conformer à nos politiques en matière de droits de l’homme et de sensibiliser le public au respect de ces derniers. En collaboration avec les agences de l’ONU, ainsi qu’avec des organisations spécialisées dans la formation sur les activités commerciales et les droits de l’homme, nous nous efforçons d’accroître les capacités à traiter les sujets liés au travail et aux droits de l’homme en proposant une formation personnalisée à chaque fonction. Après avoir élaboré des supports de formation adaptés aux responsabilités professionnelles de tous les employés en collaboration avec BSR, nous avons lancé notre programme complet de formation sur le travail et les droits de l’homme en 2020. Nous continuerons à proposer une formation personnalisée sur tous les sujets pertinents.

Diligence raisonnable

Nous exploitons un système appliquant des protocoles internes et externes afin d’identifier et de surveiller les risques liés aux droits de l’homme sur nos lieux de travail et à travers l’ensemble de notre chaîne logistique.

Un homme portant un gilet de sécurité fluo et une femme portant une tenue professionnelle sont debout à côté d’étagères dans un grand entrepôt d’emballage et consultent une liste sur un support à pince. Un homme portant un gilet de sécurité fluo et une femme portant une tenue professionnelle sont debout à côté d’étagères dans un grand entrepôt d’emballage et consultent une liste sur un support à pince.

Nos sites

Nous évaluons le niveau de conformité aux droits du travail et de l’homme et surveillons les activités d’amélioration à l’aide de trois protocoles différents ; audit RBA sur site, évaluation interne des risques Samsung Electronics, évaluation de l’impact sur les droits de l’homme (Human Rights Impact Assessment, HRIA).

Une vue rapprochée des mains gantées d’une personne plaçant les smartphones Galaxy S21 dans des boîtes d’emballage noires sur une surface de travail verte. Une vue rapprochée des mains gantées d’une personne plaçant les smartphones Galaxy S21 dans des boîtes d’emballage noires sur une surface de travail verte.

Audit sur site de la Responsible Business Alliance

En tant que membre de la RBA (Responsible Business Alliance), nous appliquons le Code de conduite de la RBA à la direction de nos sites. En partant des résultats du SAQ (Questionnaire d’auto-évaluation) de la RBA sur nos sites, nous sélectionnons six ou sept d’entre eux chaque année et appliquons le protocole d’audit de la RBA pour identifier les risques liés à l’environnement de travail. Selon le protocole, un cabinet d’audit tiers approuvé par la RBA effectue des audits sur le travail, la santé et la sécurité, l’environnement, l’éthique et les systèmes de gestion. Si un problème est détecté, les sites doivent soumettre et mettre en œuvre un plan d’action correctif.

Procédure d’évaluation interne des
risques de Samsung Electronics

  • 1. Sélectionner les points à évaluer

    Sélectionnez chaque année les six à sept sites nécessaires pour augmenter les capacités et apporter des améliorations globales en fonction des résultats de l’évaluation du système de surveillance.

    Notre système de
    surveillance des sites

    Il vient soutenir l’application des normes sur le travail et les droits de l’homme et la gestion de la conformité. Il s’agit d’un système de surveillance qui évalue notre environnement de travail, notre culture d’entreprise, les organes représentatifs, la gestion des fournisseurs, etc.

  • 2. Composition de l’équipe d’audit

    Organiser un groupe d’experts composé d’employés qualifiés, y compris d’auditeurs certifiés de la RBA.

  • 3. Auto-évaluation

    Auto-évaluation des sites basée sur la liste d’inspection

  • 4. Audit sur site

    Mener un audit sur site basé sur les normes de Samsung Electronics

  • 5. Gestion du suivi

    Communiquer les résultats de l’inspection à l’équipe de direction du site

    Établir des plans d’amélioration et des mesures pour prévenir la récurrence dans la semaine suivant l’achèvement
    de l’inspection

    Mettre en œuvre des tâches
    d’amélioration en formant un groupe de travail composé
    d’experts en ressources humaines et en sécurité environnementale

    Surveiller l’avancement des tâches d’amélioration sur une base mensuelle via le système de surveillance du site

Évaluation de l’impact sur les droits de l’homme (Human Rights Impact Assessment, HRIA)

Nous réalisons des évaluations de l’impact sur les droits de l’homme pour identifier les risques réels et potentiels, ainsi que les impacts négatifs sur les droits de l’homme que nous pouvons avoir causés, auxquels nous sommes liés ou auxquels nous avons contribué. Notre première évaluation de l’impact sur les droits de l’homme a été réalisée au Vietnam en 2018. À ce moment-là, pour adopter un point de vue objectif, nous avons collaboré avec BSR (Business for Social Responsibility), une organisation à but non lucratif spécialisée dans les entreprises et les droits de l’homme.

Nous nous efforçons de traiter les problèmes identifiés dans la diligence raisonnable avec des mesures de correction, d’atténuation et de prévention, notamment avec l’élaboration et la révision des politiques, la mise en place de programmes de renforcement des capacités et l’amélioration des processus de travail dans l’ensemble de nos opérations.

Chaîne logistique

Nous alignons notre Code de conduite du fournisseur sur le Code de conduite de la RBA et communiquons les mises à jour à nos fournisseurs. Nous distribuons également un guide pour les aider à se conformer au Code de conduite et à mettre en œuvre la gestion de la conformité dans leurs opérations. Conformément aux normes de vérification de la RBA, nous surveillons régulièrement tous nos fournisseurs pour nous assurer qu’ils identifient les problèmes et apportent les améliorations nécessaires. Nos fournisseurs de 1er niveau sont également tenus d’encourager leurs fournisseurs, ou sous-fournisseurs de Samsung, à garantir un environnement de travail sûr.

Une vue rapprochée d’un homme portant un casque de sécurité, des lunettes de sécurité et des gants épais. Il est à l’extérieur et tient un petit morceau de métal brut devant son visage vers l’appareil photo. Une vue rapprochée d’un homme portant un casque de sécurité, des lunettes de sécurité et des gants épais. Il est à l’extérieur et tient un petit morceau de métal brut devant son visage vers l’appareil photo.

Accès à des mesures correctives

Notre procédure de résolution des réclamations est basée sur les « Critères d’efficacité des mécanismes de règlement non judiciaire » indiqués dans la 31e clause des Principes directeurs des Nations Unies relatifs aux entreprises et aux droits de l’homme. Chacun est en droit de déposer une réclamation sans faire l’objet de discrimination ou de représailles par la suite. Nous nous efforçons de garantir que la procédure est transparente et que les droits des personnes impliquées sont respectés à toutes les étapes. Nous garantissons également l’anonymat de toute personne qui dépose une réclamation.

Une vue rapprochée des mains de 3 à 4 personnes rapprochées dont les paumes placées l’une sur l’autre illustrent un geste bienveillant et rassembleur. Une vue rapprochée des mains de 3 à 4 personnes rapprochées dont les paumes placées l’une sur l’autre illustrent un geste bienveillant et rassembleur.

Canaux de signalement des réclamations

Nous exploitons divers canaux de dépôt des réclamations en tenant compte des caractéristiques du site et des situations locales.

01. En ligne

Intranet de la société

02. Hors ligne

Boîtes à suggestions placées dans une zone sans vidéosurveillance

03. Ligne d’assistance

Appel ou courrier électronique

04. Comité

Comités d’entreprise, comité d’employés

05. Mobile

Application intranet de l’entreprise

06. SNS

Canal de communication de l’entreprise

※ Canaux pour les parties prenantes externes : https://sec-audit.com | courrier électronique : civilsociety@samsung.com

※ Canaux pour les parties prenantes externes :
    https://sec-audit.com
    courrier électronique : civilsociety@samsung.com

Procédure de résolution des griefs

  • 01

    Rapport sur
    les griefs

    Notification de
    réception
    dans les 24
    heures

    Les employés et les
    parties prenantes
    externes
    report all
    signalent tous
    les griefs liés
    à la Société.

    Un gestionnaire de dossier
    est désigné

  • 02

    Confirmation
    et examen
    du grief

    Dans les 5 jours
    suivant la réception

    Confirmer les
    détails et les faits
    du grief
    signalé.

    Écouter le plaignant
    sur les mesures
    souhaitées.

    Revoir les mesures
    correctives
    en fonction des
    détails
    confirmés.

  • 03

    Notification
    des résultats

    Dans les 7 jours suivant
    la réception

    Délivrer les résultats
    de l’examen et
    recueillir les commentaires du
    plaignant.

  • 04

    Résolution
    du grief

    Varie selon les cas

    Le grief est
    résolu par
    des mesures
    telles que la
    formation, des mesures disciplinaires à l’encontre de l’accusé, la communication d’informations utiles ou de soutien,
    et l’amélioration des infrastructures, des politiques et des procédures connexes.

※ Si chaque étape n’est pas traitée dans les délais
prévus pour un motif raisonnable, le plaignant sera informé de ce motif spécifique.

Transparence et signalement

Nous décrivons en détails la manière dont nous respectons les droits du travail et de l’homme dans l’ensemble de nos activités commerciales, notamment dans notre Rapport de durabilité basé sur la norme GRI.

En outre, en vertu de la loi britannique sur l’esclavage moderne (Modern Slavery Act), nous effectuons nos déclarations annuelles au Registre de l’esclavage moderne.
Nous sommes l’une des sociétés sélectionnées par deux indices de référence industriels les plus influents : le Corporate Human Rights Benchmark (CHRB) et Know the Chain (KTC). Alors que le CHRB se concentre sur la comparaison et l’évaluation des sociétés en termes de droits de l’homme et de droit du travail, le KTC examine de près les questions sur le travail forcé.

Une vue plongeante sur un bureau sur lequel se trouvent un ordinateur portable, une tasse de café et un bloc de feuilles imprimées de l’Énoncé de la lutte contre l’esclavage moderne de Samsung Electronics. Une vue plongeante sur un bureau sur lequel se trouvent un ordinateur portable, une tasse de café et un bloc de feuilles imprimées de l’Énoncé de la lutte contre l’esclavage moderne de Samsung Electronics.

Engagement des parties prenantes

Nous continuons à nous engager auprès des parties prenantes mondiales pour promouvoir la culture du respect des droits de l’homme, non seulement dans notre entreprise, mais également dans notre secteur. Lorsque nous élaborons des politiques et des programmes de formation, nous collaborons avec des organisations ou des agences spécialisées dans les droits de l’homme et participons à diverses initiatives multilatérales.

Depuis 2018, nous organisons chaque année des forums multipartites au Vietnam. En 2020, nous avons organisé le 3e forum en coopération avec la VCCI (Chambre de commerce et d’industrie de Vietnam) et la VGCL (Fédération générale du travail du Vietnam), et avons mené une discussion sur le thème « Gestion de la crise de la Covid-19 et contre-mesures, Gestion des ressources humaines et évolution technologique après la pandémie de Covid-19 ». Le forum a accueilli plus de 200 parties prenantes, notamment des experts et des invités d’ONG, de médias et d’universités.

Une photo du président de Samsung Vietnam prenant la parole lors du Forum Samsung multipartite 2020 : « Gérer la crise de façon socialement responsable : partage des expériences de la lutte contre la pandémie de la Covid-19 » à Hanoï, au Vietnam. Une photo du président de Samsung Vietnam prenant la parole lors du Forum Samsung multipartite 2020 : « Gérer la crise de façon socialement responsable : partage des expériences de la lutte contre la pandémie de la Covid-19 » à Hanoï, au Vietnam.

En collaboration avec l’Organisation internationale des migrations (OIM), nous avons organisé différents ateliers sur l’esclavage moderne et le recrutement éthique, auxquels ont participé nos employés, fournisseurs et partenaires commerciaux sur des sites en Hongrie, en Slovaquie et en Malaisie. Les ateliers représentent une excellente occasion de sensibiliser le public à la protection des droits de l’homme des travailleurs migrants et de communiquer sur l’importance de l’éradication du travail forcé.

Nous avons également lancé le projet « Cobalt for Development (C4D) » en collaboration avec l’agence allemande de développement (GIZ) et des partenaires tels que BMW Group et BASF. Il s’agit d’un projet pilote dans une mine de cobalt artisanale en République démocratique du Congo. Dans le cadre du projet, nous menons diverses activités afin de réaliser des progrès concrets pour la communauté locale, notamment avec la formation à la sécurité au travail pour les mineurs locaux et la construction de nouvelles écoles élémentaires et secondaires pour les enfants de la région.