expand nav
La realite virtuelle n est plus de la science fiction,  discover, samsung, la marque, gear vr, iot, technologie, innovation, galaxy, virtual reality

La réalité virtuelle n'est plus de la science-fiction

Par Samsung Belgique,  25.01.2016.


Nous sommes à l'ère de la réalité virtuelle. Un coup d'œil sur les mondes virtuels nous donne une bonne idée du potentiel de la technologie d'aujourd'hui. Pourtant, d'aucuns ont sans doute une impression de « déjà vu ». « Cela existait déjà, non ? » Dans une certaine mesure, ce n'est pas faux. La VR est une superbe idée, mais son développement ne date pas d'hier. Discover retrace le long parcours accompli par la VR.

VR : les débuts

L'hypothèse d'un monde virtuel, d'une expérience virtuelle dans laquelle nous pouvons nous plonger, existe depuis les années 1950. L'auteur de science-fiction Stanley Grauman Weinbaum avance déjà cette idée dans un roman publié après sa mort. Il évoque un monde imaginaire où l'on pénètre en portant des lunettes spéciales, inventées par un savant fou, des lunettes qui estompent les frontières de la réalité. Car il fallait être fou pour imaginer un monde pareil.

En 1962, c'est sans lunettes que l'expérience est possible pour la première fois à l'écran. Le Sensorama est un appareil unique grâce auquel le film sollicite plusieurs sens du spectateur. Pour la machine, les concepteurs ont tourné 5 courts-métrages qui faisaient tous appel aux diffuseurs d'odeurs, à des ventilateurs, à des haut-parleurs stéréo et aux images 3D stéréoscopiques pour plonger le spectateur dans l'action comme il ne l'avait jamais été. L'inventeur, Morton Heilig, n'a jamais pu trouver d'investisseurs. Toujours impressionnante malgré des technologies dépassées, la machine fonctionne encore, près de 70 ans plus tard.

Sensorama
Cinéma de science-fiction

La VR a joué un grand rôle dans la science-fiction. Un monde fantastique, impossible à distinguer de la réalité, a donné à certains auteurs l'occasion de révéler la face sombre de la technologie. À la fin des années 1980 et au début des années 1990, la VR était sur toutes les lèvres. Des films comme Tron et The Lawnmower Man jouent sur l'idée de la disparition de ce qui sépare le réel de l'imaginaire dans un environnement virtuel, souvent avec des conséquences catastrophiques. Mais le côté positif n'a pas été oublié. Dans Star Trek, le fameux Holodeck, où l'on projetait des hologrammes plus vrais que nature, faisait rêver les techniciens.


Idées, rêves et prototypes
Try virtual reality

Les possibilités de la VR ne se limitaient pas aux jeux et au cinéma. Les entreprises aussi avançaient leurs idées : travailler dans un bureau virtuel à partir de chez soi, s'exercer à la chirurgie sur des patients virtuels, aménager une maison qui n'est pas encore construite... Les idées foisonnaient, plus prometteuses les unes que les autres. Le matériel et les logiciels allaient pouvoir contribuer à la formation comme jamais auparavant. Mais on en restait souvent aux conjectures, rêves et prototypes, car la technologie n'était pas encore au point.


Théière 3D

Il était déjà possible de réaliser des simulations rudimentaires sur des prototypes, afin de vendre l'idée aux entreprises intéressées. Ce fut le cas du Sensorama dont nous avons déjà parlé. La société anglaise Division présentait un gant associé à des lunettes VR : le dispositif suivait le mouvement de la main et de chaque doigt. Sur une vidéo de 1991, on peut voir le porteur jouer sur une batterie virtuelle et prendre en main une théière 3D pour l'examiner sous tous les angles. Cette forme primitive de VR, qui fonctionnait incontestablement dans une certaine mesure, paraissait encore révolutionnaire au début des années 1990.

La percée définitive
GearNoord Zuid

Et aujourd'hui, où en sommes-nous ? La VR est-elle à la veille d'une percée définitive ? Tout semble l'indiquer. Techniquement, les obstacles ont été surmontés. Mieux : de beaux projets VR voient le jour partout dans le monde. À partir de votre chambre d'hôtel Marriott, vous pouvez vous aventurer dans un paradis tropical. Rien ne vous empêche de découvrir la ligne Nord-Midi. Le sport et le jeu tirent parti de la technologie, et si vous aimez la mode, vous serez au premier rang pour assister à un défilé de Tommy Hilfiger. Ce n'est qu'un début. Opérer un patient virtuel, traiter phobies et angoisses, analyser toutes sortes de modèles, sans oublier les formations au sens large... Les applications sont pratiquement sans limites.