expand nav
La musique au bout des doigts, musique, wireless audio, audio, wireless speaker, samsung, discover, samsung 360 wireless audio, 360 wireless speaker

La musique au bout des doigts

Par Samsung Belgique,  18.12.2015.


Si vous trouviez que Michael Jackson faisait preuve d’originalité avec ses gants, c'est que vous n'avez jamais vu un spectacle de Mi.Mu gloves. Diriger la musique par les gestes : voilà le next level.

À l'occasion de l'Amsterdam Dance Event, Discover a assisté à la représentation audiovisuelle Chagall & Mi.Mu gloves. Native de la capitale néerlandaise, Chagall van den Berg présentait son EP Stray Flux à l'aide d'une technique qui consiste à diriger la musique et les effets visuels à l'aide de gants.


Vingt artistes dans le monde

Chanteuse-compositrice et productrice de musique électronique, Chagall participe depuis 2014 au développement des Mi.Mu gloves. Elle fait partie des vingt artistes dans le monde qui utilisent cette technique. Le projet est né à l'instigation de la chanteuse-compositrice anglaise Imogen Heap, nominée pour plusieurs Grammy Awards. Elle a développé la première version en 2011 et enregistré Me the Machine. La mise au point avance rapidement et Imogen donne des démonstrations dans le cadre des TED Talks.

Musique et technologie
v2

Chagall suit le projet depuis quelques années. Elle a déménagé à Londres pour rejoindre l'équipe qui crée les gants. « J'ai concilié mes deux passions : la musique et la technologie. » Entre-temps, elle utilise des gants sur scène et donne des formations aux artistes. « La chanteuse Ariana Grande entrecoupe son spectacle d'un intermède avec des effets vocaux. » C'est Chagall qui a enseigné la technique à la célèbre pop star.


Instruments virtuels

Avec les gants, l'artiste peut jouer sur des instruments virtuels et manipuler les sons en dansant. « Les artistes électroniques se servent normalement de leurs contrôleurs, explique Chagall, mais grâce aux gants, je ne suis plus obligée de rester à côté du clavier, du fader ou des boutons. La musique électronique est très dynamique. Quand on l'écoute, on n'a aucune idée du nombre d'heures consacrées à la production. Les gants me permettent de montrer le travail que cela demande. La sensation de création est beaucoup plus naturelle. »


Ableton

Le programme informatique s'appelle glover. Il est l'œuvre de Tom Mitchell, de la University of the West of England. « Le logiciel réagit aux capteurs de mes doigts. Chaque combinaison de doigts a sa propre signification, par exemple fist, poppethand, rock, one finger point, avec autant d'effets sonores différents. Le gyroscope intégré sait où je me trouve. Je peux envoyer des signaux à l'ordinateur, mais aussi recevoir des messages, par exemple des vibrations L'ensemble est relié à un set Ableton et les visuels sont gérés avec OSC. Le tout, sans fil. » Ces gants vont bouleverser définitivement notre perception du concert. Voici une vidéo de Chagall en pleine démonstration des gants.