Trouvez facilement votre chemin dans le dédale de l’affichage numérique

Par Samsung Belgique 09.11.2016

Transform SMART Signage Expérience visiteur Digital signage

technologie d’affichage dynamique

L’univers de l’affichage numérique s’apparente à un véritable dédale, visuellement écrasant. Comment vous y retrouver ? La multitude de formes, de dimensions et de caractéristiques vous empêche de mettre directement le doigt sur l’écran idéal pour votre magasin, votre hôpital ou votre bureau. Suivez ces quelques conseils pour cibler vos recherches et mettez le cap sur une expérience numérique optimale !

1. Ne visez pas forcément le plus grand écran

«  Achetons le plus grand écran qui rentre dans notre budget.  » Ce raisonnement est tentant. Mais est-il toujours nécessaire de voir plus grand ? La réponse est non. Pensez, par exemple, aux espaces exigus comme les couloirs et les salles d ’ attente. Dans ces zones, un écran plus petit garantira probablement une expérience plus personnalisée et un impact accru. Réservez les plus grands formats d ’ affichage numérique aux endroits ouverts et spacieux.

Bref : basez votre choix sur l ’ espace disponible, pas sur votre budget.

2. Tenez compte de la clarté des lieux

Autre facteur crucial – en plus des dimensions : la luminosité de votre écran. Là aussi, ne foncez pas tête baissée sur le facteur de luminosité le plus élevé. Analysez votre situation : plus la lumière ambiante est vive, plus la luminosité de l ’ écran doit être forte.

  • Dans un environnement intérieur normal à clair, une luminosité comprise entre 450 et 700 cd / m ²  est généralement suffisante.
  • Dans les environnements semi-extérieurs (p. ex. la vitrine de votre magasin, la fenêtre de votre restaurant ou l ’ accueil de votre hôpital), l ’ affichage numérique doit pouvoir supporter la lumière directe du soleil. La luminosité doit donc être supérieure à 1 500 cd / m ² .

Bon à savoir : la luminosité des écrans d ’ affichage numérique oscille entre 350 cd / m ²  (modèles d ’ entrée de gamme) et 3 000 cd / m ²  (écrans extérieurs). 

grand écran

3. Dilemme : DVI, HDMI, DisplayPort ou RJ45 ?

Imaginez : vous achetez un écran incroyable, mais les connecteurs ne sont pas compatibles avec vos autres appareils ou vos projets futurs. C ’ est ennuyeux… Assurez-vous donc que votre écran d ’ affichage numérique est doté des connecteurs suivants :

  • DVI
    • Ce connecteur prend en charge la vidéo analogique et numérique ainsi que le contenu Full HD.
    • Une sortie DVI double liaison (double bande passante) transfère même du contenu en résolution 2560*1600 -  à condition, bien sûr, que votre LFD le prenne en charge.
    • Les professionnels préfèrent parfois les connecteurs DVI aux HDMI, car ils peuvent les visser sur leurs appareils.
  • HDMI
    • Le connecteur HDMI est actuellement le plus populaire auprès des consommateurs.
    • Des versions plus rapides du connecteur HDMI sortent régulièrement. Citons par exemple la norme HDMI 2.0 actuelle.
  • DisplayPort
    • Le DisplayPort est la solution d ’ avenir. Avec un taux de rafraîchissement souple de 60 Hz, il prend en charge les images 4K sans la moindre difficulté.
    • Grâce à sa large bande passante, il permet, par défaut, de relier une source de contenu unique à plusieurs écrans. Une solution économique pour les murs vidéo.
  • RJ45 (ou câble Ethernet)
    • Avec un connecteur RJ45, vous définissez le contenu diffusé sur votre écran au départ d ’ un système de gestion de contenu central. De quoi optimiser facilement la gestion de votre contenu. Veillez toutefois à ce que votre écran soit équipé d ’ un lecteur média intégré.

4. N ’ oubliez pas le coût du cycle de vie de votre écran

Vous êtes sur le point de vous laisser convaincre par un petit prix d ’ achat ? Pas de précipitation ! Intéressez-vous d ’ abord à la durée de vie totale de votre produit. Plusieurs facteurs interviennent dans le calcul du coût du cycle de vie de votre affichage dynamique. Petit tour d ’ horizon…

  • Consommation électrique – Choisissez un écran peu énergivore pour ne pas voir s ’ envoler vos coûts totaux. Un écran à rétroéclairage LED constitue un bon début.
  • Périphériques – Certains écrans intègrent un lecteur média. À clé ? Une différence de plusieurs centaines d ’ euros, car ces écrans ne nécessitent pas de décodeur ou de mini-ordinateur supplémentaire.
  • Durabilité – Ne tombez pas dans le piège des téléviseurs grand public à petits prix. Seuls les LFD (Large Format Display) spécialement conçus pour le marché professionnel sont capables de tourner à plein régime pendant 16 heures tout en garantissant une longue durée de vie. 

5. Ouvrez la porte à la technologie tactile

Les écrans tactiles se multiplient dans les magasins et les hôpitaux modernes, entre autres. Ils permettent aux patients de s ’ enregistrer eux-mêmes pour un rendez-vous chez un spécialiste ou aident les clients à s ’ y retrouver dans le point de vente, voire à accéder à la boutique en ligne.

Même si l ’ option ne vous intéresse pas pour l ’ instant, gardez-la sous le coude pour l ’ avenir : choisissez un écran compatible avec un cadre superposable tactile en verre (touch overlay) qui permettra de transformer facilement votre écran en un écran tactile.