Actualités

Les entreprises investissent dans leur transformation digitale

Le sujet est la transformation digitale. C’est une étude commandité par Informatica et Deloite réalisée par IDG Research Services auprès de 132 responsables informatiques et responsables entreprises. Ce qui ressort de cette article est que la stratégie cloud des entreprises n’est pas en mesure d’acc

27/10/2017

Cécile Desjardins | Le 04/08 à 08:00

Plus de la moitié des entreprises européennes estiment toutefois que leur stratégie cloud ne sera pas en mesure d’accompagner leur transformation digitale.

Il y a souvent loin du rêve à la réalité. Selon une étude récente (1) de Informatica et Deloitte, 65 % des responsables européens considèrent leur entreprise comme étant « digitale ». Un chiffre qui laisse dubitatif quand on pense à la réalité du terrain dans beaucoup d’entreprises.

Ce qui est sûr, c’est que la grande majorité des responsables ont aujourd’hui pris la mesure de l’importance de l’évolution digitale. Ainsi, 48 % des responsables interrogés jugent que l’agilité est la caractéristique première des entreprises digitales, 43 % pensant qu’une entreprise digitale est une entreprise capable de proposer une expérience fluide et omnicanal. Plus de la moitié des répondants (52 %) estiment que c’est l’efficacité du service client qui régit les investissements technologiques et qui définit les objectifs digitaux au sein de leur entreprise. « Dans l’environnement digital actuel, il est capital pour les entreprises de délivrer une expérience client intégrée, fluide et cohérente. Les responsables d’entreprises et les responsables informatiques reconnaissent volontiers que la gestion et l’analyse des données ont un rôle clé à jouer pour créer une telle expérience client, les résultats de l’étude révèlent également qu’ils se montrent perplexes vis-à-vis des stratégies digitales mises en place au sein de leur entreprise », juge Ben Morgan, directeur chez Deloitte UK.

De nouveaux investissements seraient actuellement massivement mis en oeuvre pour améliorer la gestion de données et les stratégies cloud. Il s’agit, pour 53 % des entreprises interrogées, d’accélérer et d’améliorer la pertinence des prises de décisions, pour 45 % de réduire les coûts opérationnels. Enfin, 34 % ont cité la nécessité d’opérer des ciblages individuels plutôt que de définir des segments entiers de clientèle. 56 % des responsables envisagent notamment d’adopter un projet de cloud hybride au cours des 12 à 24 prochains mois.


Cécile Desjardins

Freins technologiques

De fait, les freins au développement du digital seraient avant tout technologiques avec, pour 41 % des répondants l’utilisation de multiples plateformes technologiques, puis les problématiques de gestion de données, et notamment le cloisonnement des données (33 %). 30 % des personnes interrogées jugent en outre les différences de formats de données comme obstacles à la définition d’une vue unique ou complète du client. « Les entreprises font face à une croissance exponentielle des données. Un volume toujours plus important et différents types de données proviennent d’applications d’entreprises, d’applications cloud, et de fournisseurs de données tiers. Il en résulte des données incomplètes, incohérentes, vulnérables et non gouvernées. Parvenir à dégager de la valeur se révèle complexe et accomplir les objectifs digitaux implique d’investir dans de nouvelles stratégies de gestion des données », juge Amit Walia, Chief Product Officer chez Informatica. Les autres éléments perturbateurs pour le développement de la stratégie digitale seraient « Autres éléments digitaux perturbateurs, la cybersécurité (pour 40 % des répondants) et l’expérience omnicanal 24/7 (pour 36 %) . En terme de support, le cloud est loin d’être pleinement utilisé : seuls 43 % des responsables interrogés estiment que leur stratégie cloud est en mesure de supporter leur transformation digitale et leurs projets de gestion de données prévus dans les 12 à 24 prochains mois.

De nouveaux investissements seraient actuellement massivement mis en oeuvre pour améliorer la gestion de données et les stratégies cloud. Il s’agit, pour 53 % des entreprises interrogées, d’accélérer et d’améliorer la pertinence des prises de décisions, pour 45 % de réduire les coûts opérationnels. Enfin, 34 % ont cité la nécessité d’opérer des ciblages individuels plutôt que de définir des segments entiers de clientèle. 56 % des responsables envisagent notamment d’adopter un projet de cloud hybride au cours des 12 à 24 prochains mois.