La Volvo Ocean Race 2017 prend le large avec les dernières technologies

Par Samsung Belgique 20.07.2017

Volvo Ocean Race 2017

La Volvo Ocean Race est incontestablement un des plus grands événements sportifs et une des épreuves les plus exigeantes au monde. La course de voile autour du monde a une durée d'environ neuf mois durant lesquels les équipages doivent affronter tempêtes, orages, pluies torrentielles et océans déchaînés. Ce n’est pas étonnant qu’un événement aussi spectaculaire que la Volvo Ocean Race réunisse une multitude de supporters, mais il n'est pas toujours facile de communiquer avec ces supporters. À cet égard, les nouvelles technologies et les développements numériques vont jouer un rôle essentiel dans les prochaines années.

Mark Turner, PDG de la Volvo Ocean Race , soulignait déjà l'année dernière lors d ’ une interview publiée sur la plate-forme de marketing sportif SportNEXT que les nouvelles technologies étaient de plus en plus importantes pour faire des belles images de la course. Les développements dans ce domaine ont précisément le vent en poupe. La société Scopic avait déjà montré lors de la dernière édition de la course ce qu ’ il était possible de faire avec des drones et des vidéos à 360 °. Désormais, ces images sont accessibles à tous.

Au cœur de la bataille, quand de hautes vagues inondent les bateaux, les navigateurs doivent garder la tête froide et se concentrer sur leur travail. Ces images sont bien connues de tous les amateurs de sport. Mais la Volvo Ocean Race, c'est tellement plus. C ’ est la nature sauvage, le début et la fin de la course dans différents ports à travers le monde, avec l ’ ambiance typique qui accompagne ce genre de compétition. C ’ est le puissant lien qui unit les participants et surtout les coéquipiers qui s'embarquent dans une aventure commune de neuf mois et qui doivent pouvoir compter totalement les uns sur les autres. Pour offrir une image complète de la course qui reflète tous ces éléments, les technologies novatrices sont indispensables.

Rôle de pionnier

« Dans l'ensemble des médias et dans le secteur des sports, on observe une transition vers le paysage numérique » déclarait Mark Turner l'année dernière à Alicante, port d ’ attache de l ’ événement. « Nous accordons beaucoup d ’ importance à notre rôle de pionnier et nous souhaitons raconter notre fascinante histoire aux autres d ’ une manière novatrice. Cela ne signifie pas que nous ne souhaitons plus apparaître en première page du New York Times. Mais ce que nous devons maîtriser en premier lieu, c ’ est le contenu numérique. Nous disposons des moyens et des possibilités nécessaires pour utiliser la technologie d ’ une manière extraordinaire et raconter une histoire...depuis l ’ océan même ! Cela a beaucoup de valeur. Les gens comprennent que raconter en images la Volvo Ocean Race n ’ est pas aussi facile que diffuser un match de foot. »

Par tous les temps à 360 °

Volvo-Ocean-Race-2017

Scopic , studio de réalité virtuelle basé à Amsterdam, avait déjà transmis cette « histoire depuis l'océan» lors de la dernière édition de la Volvo Ocean Race. Scopic avait pour mission de refléter les différents éléments qui constituent la Volvo Ocean Race et donc de montrer tous les aspects de la course. De l ’ ambiance dans les ports et les courses in-port aux longues étapes à travers les océans. L' équipe de Scopic avait suivi l'évolution des équipages et les avait accompagnés aux ports de départ et d ’ arrivée. Elle y avait capté entre autres, à l'aide de drones et d'hélicoptères, les courses in-port, l'ambiance dans les ports et les préparatifs des équipes. Scopic avait aussi préparé le projet de VR 360° On-Board Reporters qui prenait des images à bord pour Team SCA, un équipage constitué exclusivement de femmes.

« Jeu-changeur »

Volvo-Ocean-Race-2017

« Lors de l ’ édition précédente, l ’ utilisation d ’ un drone s ’ était avérée être un catalyseur de changement » , explique Turner. « Lors de la prochaine édition, toutes les équipes auront un drone et même un drone de secours pour parer à toute éventualité en cas de panne ou de perte du drone. Avec un drone, on peut capter des images superbes hors du bateau. Cela a une importance capitale. Les drones sont extraordinaires, mais nous devons veiller à obtenir les images souhaitées et à les diffuser correctement. La distribution est très importante. Et nous explorons d ’ autres options, notamment une plus grande utilisation de la réalité virtuelle et des caméras à 360 degrés . »

Lors de la prochaine édition, les images arriveront notamment de l ’ océan Austral sur lequel les participants navigueront davantage que lors des éditions précédentes. Turner: « L ’ océan Austral est le cœur de la course. C ’ est ici que les légendes et les héros se forgent, que les peurs et les terreurs des hommes sont attisées et que les forces et les faiblesses des équipes sont accentuées. Les images captées ici seront superbes. Cette région est encore intacte. Nous devons pouvoir la transmettre au public.

Vous êtes à la recherche d ’ inspiration sportive ?

Discover vous apporte les dernières nouveautés de la technologie dans les domaines de l'alimentation, des voyages, du mode de vie et de la culture, entre autres. Souhaitez-vous recevoir d ’ autres actualités Discover directement dans votre boîte aux lettres ? Abonnez-vous gratuitement à notre bulletin d ’ information.

Vous souhaitez accéder directement à des inspirations de voyage liées au mode de vie ?

Enregistrer les données du match via la Gear S3: une révolution pour les arbitres
Les applis Under Armour sur vos objets connectés Samsung : un duo de rêve
Sports extrêmes : une appli pour apprendre le skate, le surf, le snowboard et le kite

ARTICLES SIMILAIRES

Gear S3

Enregistrer les données du match via la Gear S3 : une révolution pour les arbitres

Under Armour sur vos objets connectés

Les applis Under Armour sur vos objets connectés Samsung: un duo de rêve

sports extremes appli

Sports extrêmes : une appli pour apprendre le skate, le surf, le snowboard et le kite

RECOMMANDÉ POUR VOUS

gear vr, galaxy s7, galaxy s6

Gear VR